Publicité

Arrivés dans le sillage de Jacques Cartier, les plus anciens objets français retrouvés au Canada

Deux couteaux de table de fabrication française datés de la fin du Moyen-Âge ont été découverts lors de fouilles à l’est du Canada, dont l’un dans une tombe de princesse amérindienne. Réservés à une élite, ils pourraient être arrivés dans les bagages des grands explorateurs comme Jacques Cartier, entre les années 1540 et 1550.

Depuis 2005, le laboratoire privé LandArc s’est spécialisé dans l’étude des objets archéologiques en métal, en matière cuite animale, en verre et en terre cuite, datés autant de l’Antiquité tardive que de la période moderne.

Aussi Jean Soulat, qui fait partie de l’équipe d’experts chargée d’analyser les vestiges confiés temporairement à l’entreprise, voit-il passer chaque mois un paquet d’objets sous ses yeux (et ses instruments). Au début des années 2010, il s’interroge sur un type d’artefacts en particulier qu’il retrouve régulièrement sur sa paillasse : des couteaux de table à manche décoré d’un motif foliacé, dont il estime la production entre la fin du 15e siècle et la première moitié du 16e siècle.

Un objet à peine documenté en France

Jean Soulat va alors se lancer dans une enquête longue d’une décennie, qui le mènera, à son issue, jusqu’aux confins du Canada. "J’ai commencé à me demander ce qu’étaient ces couteaux si singuliers lorsque je me suis rendu compte qu’ils revenaient régulièrement entre mes mains", explique l’archéologue. "J’ai constaté qu’ils étaient très peu présents dans la bibliographie, alors je me suis lancé des travaux de recherche à leur sujet."

En 2014, il leur consacre une première étude dans laquelle il parvient à démontrer que leurs mitres ornementales - les parties métalliques qui ornent les extrémités du manche - étaient interchangeables et pouvaient être associées à différents modèles de manche de couteaux de table. "Ces couteaux marquaient indéniablement une mode et un usage liés au développement de l’art de la table en France, à la Renaissance, chez les élites. Diffusés un peu partout en Europe, ils étaient individuels et personnels, chaque convive venant avec lors du dîner."

Couteau à manche décoré venant de Solingen et parallèle avec le muguet. Crédits : Deutsches Klingen Museum, Solingen

>En effet, le passage du Moyen-Âge à la Renaissance s’accompagne d’un changement flagrant dans la culture matérielle toute entière : des access[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi