Arrêts de travail en raison du Covid-19 : qui peut être indemnisé par l'Assurance maladie?

·1 min de lecture
© Sipa

L'explosion de l'épidémie est synonyme d'une augmentation massive du nombre d'arrêts de travail dérogatoires délivrés par l'Assurance maladie aux personnes devant s'isoler. Entre le 1er novembre et le 19 décembre, le nombre a été multiplié par plus de sept, passant de 5.763 à 42.541. Soit une hausse de 740%. Ces données ne prennent pas en compte les assurés testés positifs, mais uniquement les cas contact. Mais qui est éligible à un arrêt de travail?

Les personnes testées positives.Les cas contact : en cas d'exposition à Omicron, ceux qui peuvent télétravailler ne bénéficieront pas d'un arrêt de travail dérogatoire durant leur isolement. À l'inverse, ceux qui ne peuvent pas effectuer leurs tâches à distance y auront droit. Les vaccinés exposés à un autre variant et non immunodéprimés n'ont plus à s'isoler et ne sont donc pas pris en charge au titre des arrêts maladie.  

73.000 contaminations par jour 

En moyenne, chaque jour, 73.000 personnes sont testées positives. Soit plus de 500.000 par semaine. Il faut également compter les cas contact qui peuvent, sous conditions, bénéficier d'arrêts de travail.

Lire aussi - Covid-19 : le nombre d'arrêts de travail liés aux cas contact a été multiplié par sept en près de deux mois

Selon la Direction générale de la santé, "1,4 contact à risque sont identifiés par cas positif (donnée CNAM)". Chaque semaine, environ 700.000 personnes sont donc considérées comme cas contact à risque.

Lire aussi - Covid-19 : comment le gouvernement veut...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles