Publicité

Comment arrêter de (trop) manger lorsque je suis déprimée, stressée ou anxieuse ?

À chaque épisode de stress, de déprime ou d'anxiété, c'est la même chose : vous compensez votre mal-être à travers la nourriture. Il suffit que des contrariétés (par exemple : des problèmes au bureau, des tensions familiales ou des p'tits soucis de santé) s'invitent dans votre quotidien pour que vous vous mettiez à manger davantage et/ou à manger n'importe quoi. Comment expliquer ce phénomène ? "L'alimentation apporte un certain réconfort, répond Isabelle Veverka, coach en nutrition et en psychologie positive. Quand on est stressé, anxieux ou déprimé, on se tourne naturellement (et de façon inconsciente) vers des aliments qui apportent une sensation de bien-être immédiat. Ce sont généralement des produits très sucrés et/ou très gras." Oui mais voilà : outre l'impact psychologique de ces compulsions (une fois la tablette de chocolat engloutie, on ressent de la culpabilité. Et ça n'aide pas à adopter des habitudes alimentaires saines !), elles peuvent aussi avoir un impact sur notre silhouette et sur notre santé. "Les fringales sucrées, par exemple, entraînent une hypoglycémie réactionnelle quelques heures plus tard, décrit l'experte. Or, des fluctuations importantes de la glycémie peuvent à terme conduire à une pathologie chronique type diabète."

Stress, anxiété ou déprime : combattre ses compulsions alimentaires par petites touches

Comment combattre cette tendance à trop manger (ou à manger trop gras / trop salé / trop sucré) (...)

Lire la suite sur Top Santé

Les signes avant-coureurs du diabète que le médecin peut repérer sur vos pieds
Comment vivre jusqu'à 120 ans ? 3 pistes thérapeutiques prometteuses
Vous avez mis du déodorant ce matin ? Vous avez tout faut, explique une dermato
Les 2 fonds de teint à éviter selon 60 Millions de consommateurs
Avec l'âge, faut-il vraiment manger moins ? Ce qu'en pense une nutritionniste