Publicité

Arnold Schwarzenegger révèle s’être fait poser un pacemaker : « Je suis devenu un peu plus une machine »

Arnold Schwarzenegger s’est fait poser un pacemaker
Jeff Kravitz / FilmMagic Arnold Schwarzenegger s’est fait poser un pacemaker

PEOPLE - Pas de panique, Skynet n’est pas à l’origine de cette opération. Arnold Schwarzenegger a révélé, ce lundi 25 mars dans un épisode de son podcast « Arnold’s Pump Club », qu’il avait subi une opération chirurgicale le 18 mars. L’acteur de 76 ans s’est fait poser un pacemaker sous les conseils de son équipe médicale.

Ce pacemaker est moyen pour Arnold Schwarzenegger de se protéger. L’ancien gouverneur de Californie est né avec une valve aortique bicuspide, une malformation cardiaque congénitale, et a déjà subi plusieurs opérations. Notamment en 2018 pour un remplacement de sa valve pulmonaire, et en 2020 de la valve aortique, précise le média américain CNN.

Arnold Schwarzenegger remercie ses médecins

En 2019, il avait même frôlé la mort après une opération cardiaque qui a mal tourné. « (Les médecins) m’ont fait savoir qu’ils avaient commis une erreur en perçant la paroi cardiaque. Ils ont rapidement dû m’ouvrir pour me sauver la vie. C’était effrayant », avait-t-il confié comme le rappelle Le Parisien.

Bien que les allers et retours à l’hôpital soient nombreux, l’acteur de Fubar souligne dans son podcast que « c’est la vie avec un problème cardiaque génétique ». Et qu’il est en bonne santé, « grâce à l’innovation médicale » et les conseils de ses médecins qui suit rigoureusement.

Celui qui a incarné Terminator dit se porter « très bien », et n’hésite pas à plaisanter en faisant référence au rôle culte qu’il a joué dans la saga de James Cameron : « je suis devenu un peu plus une machine ». L’ancien culturiste assure qu’il ne compte pas se « plaindre » de sa situation.

Arnold Schwarzenegger fidèle à lui-même

Pour Arnold Schwarzenegger, parler de ses soucis de santé n’est d’ailleurs pas une chose aisée. Cette confession « va à l’encontre d’une grande partie de mon éducation en Autriche, où personne ne parlait jamais de problèmes médicaux. Tout ce qui concernait les soins de santé était gardé pour soi » explique-t-il.

Ce qui le motive à en parler publiquement c’est l’influence qu’il peut avoir sur les personnes atteintes des mêmes maladies que lui, dont il a reçu de nombreux messages. « Comme je sais que le fait d’aller à l’encontre de mon instinct de secret et d’être transparent aide les gens, il me semble juste d’en parler ».

Arnold Schwarzenegger avait déjà révélé sur le plateau de Jimmy Kimmel, comment son éducation et son enfance en Autriche, avaient influé sa façon d’élever ses enfants.

À voir également sur Le HuffPost :

Frankie Muniz, star de « Malcolm », ne laissera jamais son fils devenir acteur à son tour

Robert Pattinson et Suki Waterhouse sont devenus parents