Publicité

Arnaque au faux conseiller bancaire : un couple perd 26 000 euros, "les économies d’une vie"

Victime d’une escroquerie bien rodée, un couple a vu son rêve de propriété partir en fumée.

Arnaque au faux conseiller bancaire : un couple perd 26 000 euros, "les économies d’une vie" (Crédit : Getty Images)

Ils pensaient acheter la maison de leur rêve, ils ont finalement perdu toutes leurs économies. Comme le racontent La Voix du Nord et France 3 Hauts-de-France, Victoria, une ambulancière de 27 ans, et son compagnon Romain, 29 ans, ont été victimes de la très redoutable arnaque au faux conseiller bancaire alors qu’ils s’apprêtaient à faire l’acquisition d’un bien immobilier à Tourcoing. Le projet d’une vie pour ce jeune couple nordiste est ainsi tombé à l’eau à cause d’un escroc qui leur a extorqué 26 000 euros.

Cette sombre histoire démarre à la fin de l’année 2022 au moment du début des recherches de la maison. Pris par leur travail respectif, le couple demande de l’aide à Sabine, la mère de Victoria. La quinquagénaire, décidée à aider sa fille et son gendre, multiplie les simulations de prêt sur internet. "Je remplis un dossier sur un site, et quelques jours après je suis contactée par un certain Antoine qui se présente comme un conseiller Hello Bank", se souvient-elle. Le prêt proposé à 2,2% rend possible le rêve de propriété.

Méfiant, le trio demande l’avis de leur banquier et d’un courtier mais personne ne trouve à redire sur les conditions. Le courtier presse même la famille d’agir rapidement : "Vous ne trouverez pas mieux ailleurs, foncez". Après plusieurs coups de fil et de nombreux rendez-vous, le faux conseiller gagne la confiance du couple. "Il était très pro, on faisait beaucoup de rendez-vous, il expliquait des choses très techniques", témoignent les victimes.

Que faire pour se prémunir contre le risque ?

Au moment de concrétiser l’opération, les choses vont se gâter. Après avoir trouvé la maison idéale, Victoria et Romain entament les démarches et passent aux choses sérieuses. Mais au lieu de verser l’argent au notaire, le couple va verser la totalité de leur apport personnel, soit 26 000 euros, sur un compte de nantissement ouvert par l’escroc soi-disant pour "garantir le prêt". Si la procédure n’est pas habituelle, la jeune femme assure que sa conseillère ne l’a pas prévenu du danger mais au contraire l’a "félicitée". La suite tourne au cauchemar. Lorsque les documents officiels pour concrétiser l’achat se font attendre, l’inquiétude monte de plusieurs crans.

À LIRE AUSSI >> Arnaque : un faux conseiller bancaire l'appelle, elle perd 8 000 euros en quelques secondes

La sentence tombe l’été dernier après un coup de fil au service client de la banque en ligne qui confirme l’escroquerie. Sabine a porté plainte mais nourrit peu d’espoir de retrouver son argent. Aujourd’hui, leur rêve de propriété à Tourcoing s’est envolé. "Ce sont les économies d'une vie, le travail de nous parents et d'elle, étudiante qui mettait de côté euro après euro", se désole Sabine.

Pour se prémunir du danger, n’hésitez pas à appeler plusieurs conseillers bancaires pour vous assurer de la bonne foi de votre interlocuteur et que celui-ci n’a pas été lui-même été victime d’une usurpation d’identité. Enfin, privilégiez toujours les rencontres physiques pour éviter toute déconvenue.

VIDÉO - Arnaques : gare aux fausses amendes envoyées par courrier