Publicité

Arnaque : les clients de BoursoBank pris pour cible par des escrocs

C'est une nouvelle arnaque et pour le moins terrifiante dont ont récemment été victimes plusieurs clients de BoursoBank, anciennement Boursorama. Cette escroquerie est une variante du «vishing», où les cybercriminels créent délibérément des conditions visant à pousser des victimes peu méfiantes à céder volontairement de précieuses informations personnelles, telles que leur nom, prénom, adresse, numéros de téléphone et numéro de carte de crédit. Grâce à ces informations, les malfrats peuvent lancer de nombreuses opérations frauduleuses. Il prend souvent le relais du phishing ou hameçonnage. Le Parisien cite ainsi le cas d'Aline, âgée de 32 ans, qui a perdu toutes ses économies, soit 19 000 euros. Elle a été contactée par un faux conseiller bancaire qui l'a incitée à faire des virements vers un nouveau compte dont elle était titulaire, du moins c'est ce qu'on lui a fait croire.

Pierre, une autre victime, a reçu un message étrange de BoursoBank mentionnant un paiement vers les États-Unis. Il a ensuite été contacté par une personne se faisant passer pour un conseiller anti-fraude, qui lui a suggéré de transférer ses fonds vers de nouveaux comptes pour éviter que l’argent disparaisse. Les victimes ont effectué ces virements instantanément, pensant que ces comptes étaient authentiques. Cependant, après avoir remarqué une faute d'orthographe dans un SMS, Pierre a contacté BoursoBank et s'est rendu compte que le nom associé au compte crédité avait été modifié.

De son côté, BoursoBank affirme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Electroménager : quel est ce nouveau score de durabilité qui vous permettra de faire des économies ?
Titres-restaurant : un marché appétissant qui attise les convoitises
Spot Evry 2, Coeur Alsace… les centres commerciaux vous font-ils toujours rêver ?
Electricité, gaz... les agents sont-ils vraiment exonérés de leur consommation réelle à 90% ?
Logement social : ils se retrouvent sans chauffage… mais avec des factures d’énergie démentielles