Publicité

Arnaque : attention, les faux vendeurs de matelas continuent de sévir

Une personne vient chez vous sans prévenir pour vendre un matelas ? N’ouvrez jamais la porte et prévenez la police par la même occasion.

Arnaque : attention, les faux vendeurs de matelas continuent de sévir (Crédit : Getty Images)

Sur Yahoo, nous vous alertons très fréquemment sur la très répandue arnaque au matelas. Du Rhône aux Hautes-Pyrénées, du Calvados à la Côte-d’Or, aucun département ne semble épargné par ce fléau qui dure depuis plusieurs années. Le scénario élaboré par les aigrefins n’est pas très original mais continue de faire des dégâts chez les personnes âgées et vulnérables. Récemment, une enseigne de meubles basée dans la Sarthe a fustigé la démarche à domicile en son nom d’aigrefins visitant des maisons avec des matelas bas de gamme dans leurs camions, nous apprend France Bleu.

Pour gagner la confiance de leurs victimes, le procédé est immuable : les escrocs se font passer pour des vendeurs d’un magasin réputé de la région. Ils sonnent à la porte des particuliers en se présentant comme des vendeurs de literie. Leur idée ? Vérifier le matelas et y trouver un problème. Usure anormale, déchirure… Tous les prétextes sont bons pour faire payer leurs victimes. Certains n’hésitent pas à ramener blattes, cafards ou punaises de lit chez les particuliers pour accélérer la vente. Les malfrats proposent de remplacer le matelas endommagé contre un prix bien au-dessus de sa valeur réelle. Autre technique : proposer un prix abordable à son client pour l’appâter et le multiplier par dix au moment de la livraison. Se sentant coincées, nombreuses sont les victimes à céder.

Les escrocs repèrent les prénoms anciens dans l’annuaire

D’après les informations du ministère de l’Intérieur, les escrocs vont même jusqu’à repérer les prénoms anciens dans l’annuaire, rapporte TF1 Info. Vos chances de croiser un escroc sur le pas de la porte augmentent donc selon que vous vous appeliez Jean-Pierre, Gérard ou Bernard. "La police nationale conseille donc de ne pas inscrire les prénoms sur les boîtes aux lettres afin de ne pas donner d’indice aux voleurs", ajoute TF1 Info. Si jamais un individu sonne chez vous avec un matelas sous le bras et sans rendez-vous préalable, ne répondez pas. Jamais aucun vendeur honnête ne prendra l’initiative d’une telle démarche sans un premier contact avec l’éventuel acheteur.

Si vous êtes victime d’une arnaque de ce type, il faut prendre contact sans tarder avec sa banque pour faire opposition.