Arié Elmaleh (Tropiques criminels) : "J’ai adoré jouer les scènes de séduction avec Béatrice de La Boulaye"

©Matthieu Guitteaud - FTV – Federation Entertainment

Franck, votre personnage, apparu dans la précédente saison, est de retour. Sa présence semble susciter quelques tensions. Pourquoi ?

Arié Elmaleh : C’est un boulet ! Il a été le mari de Mélissa Sainte-Rose (Sonia Rolland, ndlr), il est le père de ses enfants, mais aussi l’amant de Gaëlle Crivelli (Béatrice de La Boulaye). Il vient la reconquérir en jouant la carte de l’amitié désintéressée. Pour cela, il applique l’adage : «Suis-la, elle te fuit, fuis-la, elle te suit. » Il y a cette scène où Franck lui déclare qu’il souhaite n’être que son ami, car, de toute façon, ça n’a jamais vraiment marché entre eux. Cette remarque va piquer au vif la jeune femme. J’ai adoré jouer ces scènes de séduction avec Béatrice, elle est formidable de spontanéité.

Quel genre d’homme est-il ?

Fantasque et imprévisible. Franck est un adulte qui ne veut pas grandir. Le type de rôle que l’on me confie souvent et que je prends plaisir à jouer.

À lire également

Béatrice de La Boulaye, Tropiques criminels : "Quelques semaines avant le tournage, j’ai subi une mastectomie"

On vous découvre musicien et chanteur. Auriez-vous quelques talents cachés ?

Je suis un touche-à-t...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi