Publicité

Ardennes: une chasse à la météorite en cours après la chute d'un fragment

Chasse au trésor dans les Ardennes. Voilà bientôt près de deux semaines que les habitants du département, et plus particulièrement ceux de la petite commune de Liart, sont à la recherche d'un petit caillou tout sauf ordinaire.

Le mardi 9 janvier dernier vers 22h55, une météorite a en effet traversé le ciel avant de se désintégrer au-dessus des Ardennes lors de son entrée dans l'atmosphère. L'objet céleste, tombé sous un temps glacial, n'a toutefois pas complètement disparu puisque qu'il a été détecté par Fripon, un réseau de caméra qui cherche à filmer et analyser tout "bolide" (des fragments d'objets extra-terrestres, NDLR) effectuant une rentrée atmosphérique.

Pénétrant dans l'atmosphère à une vitesse d'environ 13,6 kilomètres par seconde et restant encore lumineuse, la météorite a donc pu toucher terre, du moins un petit morceau de celle-ci.

"En croisant les données de ces caméras, on a pu établir une trajectoire que l'on a complétée de données météorologiques qui nous ont permis de cerner cette zone", a expliqué Benjamin Poupard du Planétarium de Reims à RTL.

Un périmètre de 4 km de long et 500 m de large

La semaine dernière, plusieurs dizaines de badauds se sont réunies pour tenter de tomber sur le morceau de météorite - pas plus grand qu'une clémentine - sur une bande d'environ 500 mètres de large sur quatre kilomètres de long. Comme chercher une épine dans une botte de foin?

"Si la météorite est arrivée dans un sol gelé, on pense qu'elle est restée à la surface, qu'elle ne s'est pas enfoncée", expliquait la semaine dernière Sylvain Bouley de l'université Paris Saclay à nos confrères de France 3.

Le programme Vigie-Ciel, qui a notamment pour objectif de rechercher des météorites, invite par conséquent les habitants des régions proches de la trajectoire de la météorite et qui découvriraient une pierre présentant les caractéristiques d'une météorite (faces planes, croûte noire, angles aigus et intérieur gris) à contacter le planétarium de Reims ou l'équipe Vigie-Ciel (vigie-ciel @ mnhn.fr).

Article original publié sur BFMTV.com