Publicité

Ardennes : une adolescente noie un chihuahua dans un lave-linge pour un défi Tik Tok

Une adolescente tue un chien Chihuahua pour relever un défi Tik Tok - Getty Images

Début février, la police est intervenue à Sedan, dans les Ardennes, chez une ado de 16 ans pour libérer deux chiens des actes de torture qu’elle leur faisait subir. Quelques mois plus tôt, elle avait tué le Chihuahua de sa sœur pour relever un défi Tik Tok.

Tout commence en décembre 2022 par un simple défi Tik Tok : le cap ou pas cap. Afin d’alimenter cette tendance et de faire rire ses amis, une adolescente décide de s’y soumettre en mettant le Chihuahua de sa sœur dans un lave-linge et de lancer la machine, rapporte le journal Le Parisien. A-t-elle fait une bêtise dont elle n’avait pas réalisé la gravité ? Pas du tout. Comme le révèle l’association Lisa (Ligue dans l’intérêt de la société et de l’animal) qui a consulté la vidéo qu’elle a elle-même tournée, elle est hilare alors que le pauvre animal est en train d’agoniser. Pire encore, lorsqu’elle rouvre la machine à laver et constate le décès de l’animal, elle explose de rire. Tout comme les amis avec lesquels elle passe une soirée alcoolisée.

Sauf que le reste de sa famille est profondément choqué et sa mère contacte l’association Lisa dans les Ardennes. Elle recommence lorsque, début février 2023, la jeune fille adopte deux autres chiens et commencent à leur faire subir divers sévices. Cette fois, puisque les chiens sont encore vivants, l’association et la police débarquent sur place et découvrent les deux animaux vivant dans des conditions intolérables. "En décembre, nous avions déjà été prévenus pour l’histoire du chihuahua mais n’avions trouvé aucune preuve sur le moment", raconte la présidente de la Lisa à nos confrères.

Deux autres chiens subissant des sévices

Mais ce jour-là, il n’y a pas de place pour le doute. Un chien de race American Staff vit en effet enfermé dans une cave tandis qu’un croisé Beagle a été teint en noir. C’est la sixième teinture qu’il a subi depuis qu’il est arrivé entre les mains de l’adolescente de 16 ans. Les animaux lui sont bien évidemment retirés et l’association porte plainte contre la tortionnaire. La présidente de la Lisa précise même qu’elle espère une sanction exemplaire malgré le jeune âge de la meurtrière du Chihuahua. "Les abandons, les maltraitances, on en a toujours eu. Mais là les chiffres explosent. La maltraitance animale ça ne doit plus exister. Nous sommes en 2023 et il y a des lois qui doivent être appliquées”, explique sans détour la dirigeante.

Par ailleurs, l’association Lisa a précisé qu’elle cherchait des bénévoles pour aider ses membres à mener des enquêtes sur les nombreux cas de maltraitance qu’on lui signale. Elle en a actuellement une centaine en attente de traitement.

VIDÉO - Un chien entraîné à jeter des couches dans la poubelle