Publicité

Des archéologues découvrent d’incroyables vestiges étrusques et romains

Partout dans le monde, les fouilles archéologiques permettent de découvrir les trésors d’anciennes civilisations. C’est non loin de la France, en Italie, que des archéologues viennent de mettre la main, après trois longues années de fouilles, sur de nouveaux vestiges.

En Toscane, une équipe a découvert mardi 8 novembre vingt-quatre statues en bronze vieilles de deux millénaires, datant de l’Antiquité. Retrouvés dans un état de conservation exceptionnel, ces vestiges ont été extraits de boues d’anciennes sources chaudes sacrées de la région, informe l’Agence Française de Presse (AFP).

Selon le ministère italien de la culture, les statues étaient des offrandes représentant des dieux et déesses vénérés au sanctuaire de San Casciano dei Bagni, fréquenté par les Étrusques qui l'ont construit puis par les Romains. Des inscriptions en étrusque et en latin sont toujours visibles. Les archéologues ont même pu y lire des noms de puissantes familles étrusques.

Jacopo Tabolli a participé au projet. Pour lui, il s’agit d’une découverte “sans pareil” qui va éclairer la période durant laquelle ces bronzes ont été fondus, entre – 200 avant JC. et 100 après JC.

La Toscane est une terre qui a permis de retrouver de nombreux objets historiques. La région “abrite la plus importante quantité de statues de bronze de l’âge étrusque et romain jamais découvert dans l’Italie antique. C’est l’un des plus significatifs de toute la Méditerranée”, comme l'indique le spécialiste.

Pour Massimo Osanna, directeur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Football : un conflit qui oppose le Salvador et le Honduras en juillet 1969, l'histoire de la guerre de Cent Heures
Sexe et pouvoir : ces mariages qui ont déclenché des guerres
Egypte antique : plongez dans l’intimité de la vie des pharaons !
Le nom des pays est-il féminin ou masculin ?
Divinités égyptiennes : des dieux avides de sexe