Publicité

Archéologie : le mystère des momies du "feu" Kabayan aux Philippines

Certaines ont été fabriquées 200 ans avant Jésus Christ. Dans la province de Benguet, aux Philippines, le peuple Ibaloi a pendant des millénaires, et jusqu’au XIXème siècle, momifié ses ancêtres et les a placés dans les montagnes de l’île de Luçon.

Plus de deux cents grottes artificielles ont été découvertes, dont quinze où reposent des momies Ibaloi, également appelées momies Kabayan, en référence à la municipalité homonyme proche des montagnes. Récemment, des scientifiques s’y sont intéressés.

Chez les anciens Ibaloi, le processus pour momifier les restes humains diffère des momies égyptiennes. Le séchage et la déshydratation des corps étaient réalisés grâce à la chaleur et la fumée d’un incendie, explique l’Université de Melbourne en Australie où les chercheurs travaillent. C’est pour cette simple raison que les momies sont surnommées “momies du feu”. La momification demandait beaucoup de travail, et pouvait prendre jusqu’à deux, avec parfois des échecs.

Grâce à cette méthode, les momies ont conservé leurs cheveux et leurs tatouages.

Les Ibaloi plaçaient les corps momifiés dans les montagnes, pour que les ancêtres soient au plus proches des dieux.

Pendant des millénaires, le climat frais des montagnes a permis aux momies de traverser les âges sans trop se détériorer. Mais depuis quelques années, leur préservation est mise à mal.

Pour la première fois, les scientifiques n’ont pas simplement étudié les momies du feu, mais l’environnement dans lequel elles sont conservées.

Le changement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Copernic : comment le mystère de la tombe du célèbre astronome a été résolu
Épicé, arôme de pain grillé : voici le vrai goût du vin de la Rome antique !
Le rôle crucial de Varian Fry qui a sauvé des milliers de vie durant Seconde Guerre mondiale
Archéologie : nouvelle découverte incroyable dans un cimetière en Angleterre
Égypte antique : tout savoir sur le test de grossesse le plus ancien du monde