Après les tensions, la Pologne manifeste son soutien à l'Ukraine dans la guerre face à la Russie

La Pologne se tient aux côtés de l'Ukraine dans son "combat titanesque" contre l'invasion russe, a affirmé vendredi 22 décembre le nouveau chef de la diplomatie polonaise, lors de sa première visite à Kiev visant à apaiser les tensions entre les deux voisins.

"Dans ce combat titanesque, monsieur le ministre, la Pologne est de votre côté", a déclaré Radoslaw Sikorski à son homologue ukrainien Dmytro Kouleba, fustigeant une Russie qui "bombarde des villes, détruit des provinces entières, déporte des enfants et se prépare à anéantir un voisin qui n'a rien fait de mal".

Radoslaw Sikorski a estimé que Vladimir Poutine voulait "reconstruire l'empire russe" en déclenchant en février 2022 la "dernière guerre coloniale en Europe".

Des sirènes antiaériennes ont résonné pendant sa visite. "Ces sirènes que vous entendez maintenant sont la raison pour laquelle je suis ici", a lancé le ministre.

"La Russie doit perdre et l'Ukraine doit gagner. Et sur cette question, indépendamment de qui sera au pouvoir en Pologne, comme vous pouvez le voir, nous sommes unis", a-t-il encore affirmé.

Tensions liées à l'afflux de produits agricoles ukrainiens

La Pologne est l'un des principaux soutiens de l'Ukraine en Europe, mais les relations entre les deux voisins avaient connu un froid ces derniers mois sur fond de disputes commerciales. Cette page semble tournée avec l'arrivée récente au pouvoir des pro-européens à Varsovie.

Radoslaw Sikorski a publié dans la matinée un selfie pris visiblement sur la place Mykhaïlivska, près du ministère des Affaires étrangères, dans le centre de la capitale ukrainienne. "Première visite à l'étranger. Déjà sur place", a-t-il écrit sur le réseau social X (ex-Twitter).

Le ministre s'est rendu en Ukraine pour tenter de "trouver une solution au problème de l'afflux excessif de produits agricoles (ukrainiens, NDLR) dans l'Union européenne, et en particulier en Pologne", a détaillé vendredi le ministre polonais de l'Agriculture Czeslaw Siekierski à l'agence polonaise PAP.

Blocage de la frontière par des routiers polonais

Un autre dossier épineux entre Kiev et Varsovie porte sur le blocage de la frontière ukraino-polonaise par des routiers polonais, qui se poursuit depuis début novembre créant des files d'attente interminables.

Le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandre Koubrakov, a rencontré mercredi à Varsovie pour la première fois son homologue polonais, tout récemment nommé, pour résoudre ce problème. Un responsable polonais est attendu vendredi au ministère des Infrastructures à Kiev pour un nouveau tour de négociations.

Le nouveau Premier ministre polonais, Donald Tusk, a lui promis de trouver une solution avec les transporteurs mécontents.

Article original publié sur BFMTV.com