Après le retour de Camille, Geneviève refuse de rentrer

Le Nouvel Observateur avec AFP
Le Nouvel Observateur30 décembre 2012
Après le retour de Camille, Geneviève refuse de rentrer
Geneviève

Une des deux lycéennes du Puy-en-Velay (Haute-Loire), en fugue depuis le 4 décembre, a été récupérée samedi soir par sa famille tandis que la seconde a choisi, dimanche 30 décembre, de rester dans la zone de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, où elles avaient rejoint les opposants à ce projet.

Camille, 17 ans, avait elle-même appelé ses parents pour leur indiquer où elle se trouvait, a précisé le procureur de la République du Puy-en-Velay, Jacques Louvier. Elle est rentrée chez-elle dimanche avec ses parents et devrait être entendue par les enquêteurs du SRPJ de Clermont-Ferrand.

Geneviève refuse de rentrer car "elle a des choses à faire"

L'autre lycéenne, Geneviève, 16 ans, qui avait quitté son lycée en compagnie de Camille, a pour sa part appelé sa mère dimanche en début d'après-midi pour lui dire qu'elle voulait rester sur le site de Notre-Dame-des-Landes et qu'elle refusait de rentrer chez elle, a encore indiqué le procureur.

Désemparée, sa mère demande aux adultes qui l'entourent de la "compassion". "Elle m'a parlée comme si elle était partie depuis dix minutes", a raconté Sylvie Euvrard, mère de Geneviève, 16 ans qui a décidé de rester dans la zone de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes avec les opposants au projet, refusant de rentrer à la maison.

"Elle m'a dit 'je suis en bonne santé' comme si elle récitait quelque chose", a-t-elle encore relaté. La mère dit avoir aussitôt "proposé" à sa fille de "revenir à la maison rejoindre ses sœurs". "Elle m'a dit qu'elle rentrerait, 'mais pas pour le moment, car elle a des choses à faire'".

 "Je suis sceptique sur (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Après le retour de Camille, Geneviève refuse de rentrer
Une des deux fugueuses récupérée à Notre-Dame-des-Landes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages