Après le grand incendie dans le Var en 2021, un suspect mis en examen

(FILES) In this file photo taken on August 17, 2021 Flames rise as light from the setting sun is filtered through smoke during a forest wildfire, near Gonfaron, in the department of Var, southern France. - A man suspected of being at the origin of the vast fire in the southeastern France department of Var in 2021 which had killed two people and devastated 7,000 hectares, was arrested and indicted, prosecutor of Draguignan said on January 6, 2023. (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)
NICOLAS TUCAT / AFP (FILES) In this file photo taken on August 17, 2021 Flames rise as light from the setting sun is filtered through smoke during a forest wildfire, near Gonfaron, in the department of Var, southern France. - A man suspected of being at the origin of the vast fire in the southeastern France department of Var in 2021 which had killed two people and devastated 7,000 hectares, was arrested and indicted, prosecutor of Draguignan said on January 6, 2023. (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

FAITS-DIVERS - Près d’un an et demi après les faits, la justice tient son premier suspect. Un homme soupçonné d’être à l’origine de l’énorme incendie qui avait fait deux morts et dévasté 7 000 hectares de forêt dans le Var en août 2021 a été interpellé et mis en examen, a appris l’AFP ce vendredi 6 janvier auprès du procureur de la République de Draguignan.

Le suspect, un Varois d’une quarantaine d’années, est poursuivi pour « départ de feu par imprudence ayant causé la mort ». Soupçonné par les autorités d’avoir provoqué l’incendie après avoir jeté un mégot sur une aire d’autoroute, il a été mis en examen le 22 novembre dernier, a indiqué le procureur Patrice Cambérou, confirmant une information de Var-Matin.

Présenté par le parquet comme un marginal ayant des problèmes avec les stupéfiants, selon le quotidien régional, l’homme a reconnu avoir allumé une cigarette mais assure avoir jeté le mégot dans en endroit prévu à cet effet.

Le suspect a été interpellé « au terme d’un travail d’enquête colossal et grâce à plusieurs recoupements » qui ont permis d’arriver « à la conclusion qu’il était seul sur l’aire de repos », a expliqué le procureur.

L’un des plus grands incendies des dix dernières années

L’incendie, l’un des plus importants de ces dix dernières années dans le Var, était parti le 16 août 2021 d’une aire d’autoroute sur l’A57. Il avait coûté la vie à deux personnes et entraîné l’évacuation d’environ 10 000 personnes dans une région extrêmement fréquentée en période estivale. Les pompiers avaient mis plus d’une semaine à en venir à bout.

Il avait également dévasté quelque 7 000 hectares de forêt, de vignes et de garrigues et notamment une grande partie de la Réserve nationale naturelle de la plaine des Maures, un havre de biodiversité qui accueille la tortue d’Hermann, dernière espèce terrestre d’Europe.

Selon l’Office national des forêts, 90 % des départs de feu sont causés par l’homme et parmi eux un tiers est volontaire, un autre tiers est causé par des accidents et le dernier tiers provient de négligences comme le jet de mégot. La foudre est l’unique cause naturelle de départ de feu et elle concerne en moyenne moins de 10 % des départs.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi