Publicité

Après son départ d'Angers pour propos sexistes, Abdel Bouhazama rebondit dans le staff du Maroc

Après son départ d'Angers pour propos sexistes, Abdel Bouhazama rebondit dans le staff du Maroc

Abdel Bouhazama retrouve un poste. Selon L’Equipe, le technicien va être nommé adjoint du sélectionneur du Maroc Walid Regragui, jeudi, en remplacement de Gharib Amzine. Regragui a récemment été maintenu dans ses fonctions malgré l’élimination des Lions de l’Atlas, demi-finalistes de la Coupe du monde 2022, dès les 8es de finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations. Bouhazama va reprendre du service après la fin de son aventure avec Angers le 17 avril dernier.

Suspendu par la LFP

Au Sco pendant 10 ans, Bouhazama avait été en charge du centre de formation puis de l’équipe réserve avant d’être promu entraîneur principal en novembre 2022 après l’éviction de Gérald Baticle. Mais il avait été épinglé en mars 2023 pour des propos tenus lors d’une causerie avant un match contre Montpellier (0-5) pour justifier la titularisation du joueur Ilyes Chetti, alors poursuivi pour des faits d’agressions sexuelles (il avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis un mois plus tard). "Il a dit: ‘C'est pas méchant, on a tous déjà touché des filles'. On était tous choqués, sans réaction devant un truc pareil", avait confié un joueur angevin à L’Equipe.

Le technicien avait confirmé avoir tenu ces paroles mais regretté qu’elles soient sorties de leur contexte. Quelques jours plus tard, il avait décidé de quitter ses fonctions. La Ligue de football professionnel (LFP) l’avait de toute façon suspendu de toute fonction officielle pendant un mois. Son contrat avait finalement pris fin en avril dernier.

Également passé par Saint-Etienne, Bouhazama va découvrir le travail en sélection pour la première fois de sa carrière. L’officialisation de sa nomination dans le staff de Walid Regragui devrait intervenir dans les prochains jours.

Article original publié sur RMC Sport