Publicité

Après 27 ans d’enquête, un ex-chef de gang inculpé pour le meurtre du rappeur Tupac Shakur

Vingt-sept après le meurtre de Tupac Shakur, “le mystère le plus célèbre de l’histoire du rap est en passe d’être résolu”, assure El País.

Le 7 septembre 1996, après avoir assisté à un combat de boxe de Mike Tyson à Las Vegas en compagnie de Suge Knight, le fondateur de son label musical Death Row, Tupac Shakur avait été abattu de quatre balles tirées depuis une Cadillac blanche. Il avait succombé à ses blessures six jours plus tard, à l’âge de 25 ans.

“Le meurtre de Shakur, ainsi que celui de son rival et ancien ami, The Notorious B.I.G, l’année suivante, restent parmi les crimes non élucidés les plus célèbres de la culture populaire”, ayant fait l’objet de multiples “théories du complot, livres et documentaires”, remarque The Times.

Tupac, qui avait connu un succès fulgurant avec les tubes “California”, “Changes, ” “Dear Mama” ou “All Eyez On Me”, incarnait aussi le hip-hop de l’ouest américain, à une époque ou la rivalité entre les rappeurs de la côte ouest et de la côte est des États-Unis – “et entre les gangs qui les soutenaient”, selon El País – battait son plein.

Première arrestation en 27 ans d’enquête

Vendredi matin, la police de Las Vegas a procédé à l’arrestation de Duane “Keffe D” Davis, un ancien leader des South Side Compton Crips, un gang de Los Angeles. Dans le collimateur des enquêteurs depuis de nombreuses années, Davis a été inculpé pour le meurtre de Tupac, et sera présenté à la justice la semaine prochaine.

“‘Justice différée, justice refusée’ : voilà une citation que l’on entend souvent et depuis de nombreuses années quand on parle de notre système judiciaire. Pas dans cette affaire”, a osé le procureur du comté de Clark, Steve Wolfson. Le Washington Post s’empresse pourtant de souligner que l’arrestation de Davis est “la première effectuée par la police, dans une affaire vieille de 27 ans”.

“La mort de Shakur a fait l’objet d’enquêtes de la part des autorités fédérales de Las Vegas et de Los Angeles, mais personne n’a jamais été arrêté pour ce crime”, renchérit Variety. “Le Nevada n’ayant pas de délai de prescription pour les affaires d’homicide, l’enquête sur la mort de Shakur était en cours depuis près de trois décennies”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :