Après un été marqué par les incendies, le Sénat vote le renouvellement des Canadair

Un Canadair en action en Gironde - AFP
Un Canadair en action en Gironde - AFP

Une nouvelle flotte et deux avions supplémentaires. Le Sénat a voté ce vendredi des moyens supplémentaires de lutte contre les feux de forêt, pour principalement renouveler la flotte de Canadair, comme promis par Emmanuel Macron après les incendies de l'été.

Dans le cadre de l'examen en première lecture des crédits "Sécurités", les sénateurs ont adopté un amendement du gouvernement au projet de budget 2023, prévoyant 240 millions d'euros pour "engager" la commande de 12 avions devant remplacer la flotte existante, et financer deux avions supplémentaires.

Il ne s'agit que d'une première tranche, avant des compléments les années suivantes. Le rapporteur spécial Jean-Pierre Vogel (LR) a souligné que "la chaîne de fabrication vient juste d'être lancée", mettant en doute une livraison possible d'ici 2027, comme annoncé.

À terme, la flotte de la sécurité civile comprendra 16 avions bombardiers d'eau, en incluant deux appareils financés notamment via l'Union européenne.

De nouveaux hélicoptères bombardiers d'eau

Également validé, un autre amendement gouvernemental prévoit l'augmentation du nombre d'hélicoptères bombardiers d'eau en location, pour 5 millions d'euros en 2023.

"À ce stade, on reste dans le système de la location", a indiqué aux sénateurs la ministre déléguée aux Collectivités Caroline Cayeux.

Emmanuel Macron avait dévoilé fin octobre un plan de renforcement des moyens des départements et de la protection civile, alors que le renouvellement de la flotte était attendu notamment par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Les sénateurs ont adopté en outre contre l'avis du gouvernement des aides au débroussaillement pour les communes rurales, mais cette mesure pourrait ne pas être conservée dans la navette parlementaire.

Article original publié sur BFMTV.com