Publicité

"Un apprenti sorcier qui me tape sur les nerfs" : Pierre Ménès exaspéré par Luis Enrique au PSG

Le Paris Saint-Germain a laissé filer deux points au Parc des Princes. Ce dimanche 28 janvier, le PSG recevait Brest à l'occasion de la 19e journée de Ligue 1. Malgré une domination de deux buts à la mi-temps, le club de la capitale a montré un visage totalement différent après la pause, permettant aux Bretons d'égaliser (2-2). Un résultat qui ne semble qu'étonner à moitié Pierre Ménès, qui n'avait déjà pas confiance au 11 de départ proposé par Luis Enrique avant le match : "Je ne peux pas expliquer la composition d’équipe de Luis Enrique, d’ailleurs je renonce à chercher des explications à ce que fait cet apprenti sorcier qui, je dois le reconnaître, me tape sur les nerfs depuis le début de la saison", a lancé exaspéré le consultant sportif dans une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube Pierrot Le Foot.

Pour Pierre Ménès, Luis Enrique parvient à obtenir certains résultats avec le PSG uniquement grâce aux individualités de l'effectif parisien et non pas à travers sa tactique : "Il y a trop de choses qui ne vont pas. Pour moi, il est l’incarnation du fait qu’on peut mettre n’importe qui sur le banc du PSG et qu’à l’arrivée, tu seras champion, parce que tu as un effectif tellement supérieur aux autres que sur la durée de la saison, tes individualités vont te permettre de t’en sortir."

À lire également

Le footballeur Luis Tejada, meilleur buteur de l’histoire du Panama, est mort à 41 ans

"Cette composition de départ contre Brest, c’est n’importe quoi !", poursuit Pierre Ménès, qui a listé selon lui tous les défauts des choix proposés par Luis Enrique. "Si tu mets Zaïre-Emery arrière droit, tu t’en prives au milieu et le PSG ne peut pas faire l’économie de Zaïre-Emery au milieu. Tu mets Beraldo, qui est tout jeune et qui vient d’arriver à un poste qui n’est pas le sien… Tu l’envoies au casse-pipe ! Surtout avec une équipe qui est à l’aise sur les côtés comme Brest. Tu fais jouer Ruiz qui est un véritable tracteur, tu mets Marquinhos sur le banc, tu continues à mettre Mbappé dans l’axe… C’est ni fait n...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi