Publicité

"On m'a appelé la p*te toute mon enfance" : Yanis Marshall témoigne du grave harcèlement qu'il a subi

"On m'a appelé la p*te toute mon enfance" : Yanis Marshall témoigne du grave harcèlement qu'il a subi

Invité à réagir au récent suicide de Lucas, un collégien de 13 ans, Yanis Marshall a raconté avoir lui-même été victime de harcèlement scolaire lorsqu'il était plus jeune en raison de son homosexualité, une différence qui gênait.

Le 7 janvier dernier, Lucas, un collégien de Golbey (Vosges), s'est donné la mort dans sa chambre. Il n'était âgé que de 13 ans. L'adolescent n'en pouvait vraisemblablement plus d'être harcelé et de recevoir des attaques homophobes de la part de ses camarades à l'école, où il passait les trois quarts de son temps. Malgré les alertes de sa mère qui a appelé "au secours à plusieurs reprises" selon une proche de la famille pour RMC, l'établissement scolaire n'a pas su réagir. Les parents de Lucas vont déposer plainte contre X.

Ce suicide créé naturellement l'émoi en France. Très touché par cette histoire, le danseur Yanis Marshall est d'ailleurs intervenu sur le plateau de BFMTV jeudi 12 janvier pour confier sa peine. "Moi, ça me dégoûte personnellement qu'on en arrive à un stade où un gamin de 13 ans préfère mourir que continuer à vivre. Je n'ose même pas imaginer ce qu'il a dû vivre pour en arriver là, on sait que les gosses de cet âge-là ça peut être très cruels...", a-t-il déclaré.

J'ai changé 3 fois d'école

Yanis Marshall en sait tout de même quelque chose puisqu'il a lui aussi été confronté à la haine des autres lorsqu'il était plus jeune pour les mêmes raisons : son homosexualité. "Je suis passé par là à l'école, comme pas mal d'homosexuels. On m'a appelé Yanis la p*te toute mon enfance. C'était littéralement mon surnom dans ma ville, a-t-il rapporté. C'était une petite ville, j'ai...

Lire la suite


À lire aussi

Maman Capricorne, comment gérer votre enfant selon son signe astrologique ?
"Des sous-entendus à l'antenne" : Giovanni Castaldi entreprenant avec Carine Galli pour conclure ? Il avoue tout sur leur idylle
L'amour est dans le pré 2023 : Un candidat atteint d'un handicap depuis la naissance, aucun traitement possible