Publicité

Anouchka Delon, sa réaction suite à la perquisition d’armes chez Alain Delon

Mardi 27 février, le « Parisien » révélait qu’une perquisition en fin de semaine dernière chez Alain Delon avait permis la saisie de 72 armes à feu. Le parquet de Montargis a confirmé l’information, précisant qu’il s’agissait d’armes de tir et de collection. Anouchka Delon, qui avait dénoncé leur présence au domicile de son père, a pris la parole.

Selon son avocat, Frank Berton, interrogé par l’AFP, en marge d’un procès à Avignon, Anouchka Delon « est rassurée maintenant que ces armes aient disparu de la propriété pour un tas de raisons. Elle était assez inquiète compte tenu du climat un peu particulier qui y règne ».

« Anouchka savait que son père avait une arme, qu’il aime bien les armes, c’est connu. Par contre elle ne pouvait pas imaginer qu’il y ait tant d’armes », a précisé Me Berton. Il était déjà connu qu’Alain Delon possédait un stand de tir dans sa propriété de Douchy.

Le procureur de la République de Montargis, Jean-Cédric Gaux, a cependant affirmé dans un communiqué qu’il ne « bénéficiait d’aucune autorisation lui permettant de détenir une arme à feu ». Une enquête pour « dépôt d’arme illicite, acquisition et détention illicite d’arme de catégorie A, B et C » a donc été ouverte.

Des témoignages qui divergent

La perquisition fait suite à un constat du mandataire chargé de la protection judiciaire de l’acteur de 88 ans qui a remarqué la présence d’armes. Sans compter sur les déclarations à ce sujet d’Anouchka Delon. Dans une interview accordée à « ELLE », l...


Lire la suite sur ParisMatch