Publicité

Anny Duperey : épinglée par Alexandra Lamy, elle s'explique

Depuis les deux plaintes déposées par Judith Godrèche contre les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon pour viol alors qu’elle était adolescente, les réactions fusent. Samedi, c’est Anny Duperey qui a donné son point de vue sur l’affaire, dénonçant une « chasse aux sorcières tardive ».

« Je vais me faire taper dessus, mais je pense que tout cela est extrêmement exagéré », a-t-elle déclaré au micro de la radio « RTL ». « Six ans avec un réalisateur quand même… Sous emprise, je veux bien, mais quand même consentante, non ? » Pour rappel, Judith Godrèche a été en couple avec Benoît Jacquot dans les années 1980. Elle avait 14 ans, lui 39. En début janvier, l’actrice a dénoncé ce qu’elle a vécu avec ce réalisateur de 25 ans son aîné.

À lire aussi Judith Godrèche en couple à 14 ans avec Benoît Jacquot : retour sur une relation abusive

Alexandra Lamy insurgée

« Peut-être que j’ai eu de la chance parce que j’étais une espèce de survivante, personne ne risquait s’attaquer à moi. Je n’avais pas le profil d’une victime », a-t-elle conclu, provoquant une vive polémique en ligne. Alexandra Lamy, elle, a directement pris la parole sur X.

« Vous voulez [parler des] 93 000 femmes victimes de viol par an, des 220 femmes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint qui, contrairement à vous, ont le profil de la victime », s’est-elle exclamée, s’adressant directement à Anny Duperey. « Personne n’a osé s’attaquer à vous. Vous seriez presque déçue de ne pas avoir eu ...


Lire la suite sur ParisMatch