Anne Sinclair "admirable" dans Sept à Huit : ses confidences sur l’affaire DSK font réagir la Toile

·4 min de lecture

Ce dimanche 30 mai, Anne Sinclair a fait de rares confidences dans le magazine de TF1, Sept à Huit. L’occasion pour la journaliste de revenir sur sa relation avec Dominique Strauss-Kahn, accusé de viol en 2011. Un véritable "séisme" pour elle qui s’est retrouvée au milieu d’une tempête médiatique sans précédent.

Il y a dix ans déjà, Dominique Strauss-Kahn a été arrêté après avoir été accusé de viol par Nafissatou Diallo, une femme de chambre de l’hôtel Sofitel à Manhattan. Alors directeur du FMI, celui que beaucoup voyaient déjà à l’Elysée s'est retrouvé au centre d’un scandale international. A ses côtés pendant de longues années, Anne Sinclair a d’abord apporté un soutien sans faille à son époux. Mais le couple se sépare un an plus tard, en 2012. Dix ans après cette fameuse nuit où tout a dérapé, c’est dans ses mémoires baptisées Passé composé que la journaliste a choisi de briser le silence. Mais aussi dans le numéro inédit de Sept à Huit diffusé sur TF1 ce dimanche 30 mai.

"On ne quitte pas un homme à terre"

Si elle a évidemment abordé ce moment douloureux de sa vie dans ses mémoires, Anne Sinclair dit l’avoir fait "de la manière la plus pudique et honnête, sans raconter des faits ou des échanges". Dix ans après ce scandale qui a agité l’opinion publique, la journaliste de 72 ans se souvient d’une véritable "bataille" à mener : "Ou bien on détale, ou bien on fait face. Moi, j'ai décidé de tenir". "Etourdie et déboussolée" par cette affaire, Anne Sinclair a tout de même choisi de rester auprès de Dominique Strauss-Kahn envers et contre tous : "On ne quitte pas un homme à terre". Et lorsqu’on lui demande si elle était sous l’emprise de son mari, l’ancienne présentatrice star de 7 sur 7 répond avec franchise : "Je ne sais pas si c'est de l'emprise, en tout cas, c'était sûrement aussi de mon fait, pas que du sien (…) Je supportais mal les conflits, c'est un peu ça que j'appelle l'emprise. J'étais une femme qui gérait le budget et la famille, qui interrogeait les puissants, mais affectivement on est quelques fois, sinon dominée, du moins un peu mise sur le côté" a-t-elle avoué face à Audrey Crespo-Mara.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Anne Sinclair "dans le déni"

Après le scandale du Sofitel, les langues se sont déliées autour de la personnalité de Dominique Strauss-Kahn. Au sujet des nombreux portraits peu flatteurs dressés ici et là sur son célèbre époux, Anne Sinclair l’assure : "J’étais dans le déni". "Et même si ça semble étrange, je vous assure que c'est vrai, je ne savais rien. Ça doit s'appeler le déni, quand on refuse de voir et j'ai évidemment refusé de voir, mais avec toute la bonne foi du monde. Je sais que ça peut me faire passer pour une sombre idiote, mais c'est ma vérité." Un aveu courageux qui n’a pas laissé les internautes indifférents. Sur Twitter, il y a ceux qui y croient dur comme fer, et d’autres qui ont plus de mal à envisager le fait qu’Anne Sinclair n’aurait pas été au courant des agissements de Dominique Strauss-Kahn.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Aujourd’hui, Anne Sinclair ne veut plus se retourner. A l’origine de la création du Huffington Post, la journaliste de 72 ans se sent chanceuse d’avoir bénéficié du soutien de ses proches, mais aussi de celui de son compagnon, l'historien Pierre Nora.