Années folles. Revivrons-nous les années 1920 ?

Bloomberg Businessweek (New York)
·1 min de lecture

L’hebdomadaire économique Bloomberg Businessweek dresse un parallèle troublant entre la décennie qui s’ouvre et les années 1920. Si les Années folles ont marqué l’histoire occidentale par leur bouillonnement culturel inégalable, elles ont aussi conduit le monde vers la Grande Dépression des années 1930. L’après-Covid ressemblera-t-il à cela ?

Par une journée froide et venteuse, le président des États-Unis nouvellement assermenté invoque, en l’absence de son prédécesseur, “une nouvelle unité d’esprit et d’action”, alors que son pays est ravagé par une pandémie et le chômage.

L’investiture de Warren G. Harding, 29e président américain, le 4 mars 1921, fut “le début non officiel, et sous de mauvais auspices, d’une décennie qui allait marquer l’histoire”, écrit Bloomberg Businessweek, s’aventurant à dresser un parallèle entre les Années folles et notre époque.

À lire aussi: Archives. Un siècle avant le Covid-19, “The Times” racontait l’épidémie de grippe espagnole

“Les années 2020 seront-elles aussi folles ?” questionne le titre américain en référence à cette période d’effervescence culturelle, artistique et sociale que connut l’ensemble du monde occidental au sortir de la Première Guerre mondiale.

Un “âge d’or” euphorique et inégalitaire

Après l’épidémie de grippe espagnole et une violente récession, les années 20 du siècle dernier avaient marqué l’avènement d’un monde moderne et folâtre :

Les Années folles voient se répandre la fabrication à la chaîne, l’automobile, la radio, le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :