Publicité

"Les Animaux fantastiques 3": le spin-off maudit de "Harry Potter"

Détail de l'affiche des
Détail de l'affiche des

La Warner a-t-elle été frappée par un "sort impardonnable"? Au regard des épreuves surmontées par les équipes du studio américain pour mener à bien Les Animaux fantastiques 3, on y croit, tant les quatre années de production du blockbuster ont été jalonnées d'embûches.

Initialement prévu pour 2020, ce onzième volet de la saga Harry Potter sort finalement ce mercredi 13 avril. Toujours écrit par J.K. Rowling, Les Animaux fantastiques 3 raconte la lutte entre le magizoologiste Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne), le professeur Albus Dumbledore (Jude Law) et le mage noir Gellert Grindelwald (Mads Mikkelsen), qui cherche à prendre le contrôle du monde de la magie.

Entre la pandémie, un scénario réécrit au dernier moment, les accusations de transphobie à l'égard de J.K Rowling et le renvoi de Johnny Depp en plein tournage, la production des Animaux fantastiques 3: Les Secrets de Dumbledore a été un véritable calvaire.

• Le scénario réécrit au dernier moment

Lorsque Les Animaux fantastiques 2: Les Crimes de Grindelwald sort en novembre 2018, le succès est en demi-teinte. Avec des critiques désastreuses et une recette estimée à 654 millions de dollars, le film fait moins l'unanimité que le premier volet, qui avait récolté en 2016, 814 millions de dollars.

Le tournage du troisième film, prévu dans le courant de l'année 2019, afin de garantir une sortie rapide en 2020 est retardé. En janvier 2019, J.K. Rowling annonce retravailler son scénario. Une tâche qui l'occupe une bonne partie de l'année. Neuf mois plus tard, en septembre, la romancière y est toujours attelée. Et en novembre, Steve Kloves, scénariste des films Harry Potter, est dépêché pour lui prêter main forte.

Pendant ce temps, Kevin Tsujihara, alors président de Warner Bros, assure le service après-vente et justifie ce travail de réécriture par la nécessité de satisfaire les attentes des fans, déçus par Les Crimes de Grindelwald. "La partie la plus compliquée avec cette franchise est sa fanbase très importante", affirme-t-il alors dans le Los Angeles Times, en martelant l'importance d'avoir dans la suite "des personnages plus approfondis".

L'enjeu, pour la Warner Bros. est alors limpide. Il s'agit de mettre l'accent sur le personnage d'Albus Dumbledore pour raccrocher les wagons avec l'histoire racontée dans Harry Potter, au cas où la franchise serait contrainte de s'interrompre plus tôt que prévu et ne pourrait aller au bout des cinq volets prévus.

Début 2020, alors que le tournage doit débuter au printemps, l'acteur Dan Fogler ne tarit pas d'éloge sur le scénario. "Je peux dire que j'ai lu le scénario et que le développement des personnages est charmant, et renoue avec l'esprit du premier film, ce qui est génial, je trouve", confie-t-il au site Syfy Wire.

• Le Covid 19

Le début du tournage des Secrets de Dumbledore est daté au 16 mars 2020. Alors que la pandémie de Covid-19 gagne le monde entier, décision est prise le même jour, par Warner, de repousser les prises de vues de six mois. Le tournage débute enfin le 20 septembre 2020, pour s'interrompre quelques jours en février 2021 en raison de cas de Covid sur le plateau. A la fin du mois, le compositeur James Newton Howard annonce au micro de Deadline que le film est dans la boîte.

• La polémique J.K. Rowling

Le 6 juin 2020, J.K. Rowling partage sur Twitter un article évoquant les "personnes qui ont leurs règles", en le commentant ironiquement: "Je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Feum? Famme? Feemm?". Elle s'attire les foudres de la communauté LGBTQIA+, qui lui rappelle que les hommes transgenres peuvent avoir leurs règles et que des femmes transgenres non.

La polémique enfle, les appels au boycott des Animaux fantastiques fusent et J.K. Rowling reçoit de nombreuses menaces de mort. Plusieurs stars de la saga prennent partie publiquement contre la romanière, dont Daniel Radcliffe (Harry Potter), Emma Watson (Hermione Granger) et Evanna Lynch (Luna Lovegood). Même Eddie Redmayne et Katherine Waterston, les stars des Animaux fantastiques, marquent leur désaccord avec les déclarations de J.K. Rowling.

• L'affaire Johnny Depp

Le choix de Johnny Depp pour incarner Grindelwald dans la saga est le point le plus controversé pour les fans. C'est Colin Farrell qui, le premier, a incarné le mage noir dans le volet inaugural de la saga, avant de céder la place à Johnny Depp. Le personnage, explique-t-on dans les films, peut changer son apparence. Un don qui permet d'expliquer ses nombreux visages. Ce twist avait choqué les fans de la saga, alors que des accusations de violence conjugale envers son ex-femme, Amber Heard, planait sur l'ex-star de Pirates des Caraïbes.

Depuis la sortie du premier Animaux fantastiques, de nombreux fans réclamaient que Johnny Depp soit remplacé par un autre acteur. Mais la Warner et J.K. Rowling étaient restés inflexibles. Johnny Depp avait été appelé pour la suite, Les Crimes de Grindelwald, qui met à l'honneur son personnage. Et la romancière J.K. Rowling avait défendu l'acteur dans un communiqué.

La situation change en novembre 2020, deux mois après le début du tournage. Johnny Depp, qui vient alors de perdre son procès en diffamation contre le tabloïd The Sun, qui l'avait décrit en mari violent, est écarté de la franchise dérivée de Harry Potter. Le comédien, qui a eu le temps de tourner quelques scènes avant son renvoi, est indémnisé et reçoit son salaire intégral. Il est remplacé au pied levé par le Danois Mads Mikkelsen, vu notamment dans Casino Royale, Hannibal et Drunk.

• La disparition de Katherine Waterston

Katherine Waterston, l'interprète de Tina Goldstein, est étonnamment absente de la promotion des Animaux fantastiques. La comédienne n'apparaît sur aucune affiche, et n'est pas non plus dans la bande-annonce, alors qu'elle incarne le deuxième personnage de la franchise, derrière sa co-star d'Eddie Reydmane.

Une absence qui inquiète les fans. Ceux-ci craignent que son personnage ait été réduit après la prise de parole de la comédienne contre les propos transphobes de J.K. Rowling. Autre rumeur: son hospitalisation au printemps 2020, pour traiter une infection grave au Covid-19, l'aurait contrainte a réduire son apparition dans le film.

• Ezra Miller arrêté

Le 28 mars, à la veille de l'avant-première du film, Ezra Miller est arrêté à Hawaï pour avoir harcelé une femme et s'être jeté sur un homme dans un bar-karaoké. Le lendemain, un autre couple dépose une ordonnance restrictive d'éloignement temporaire à l'encontre de l'interprète de Croyance Bellebosse, qui aurait tenté de s'introduire chez eux pour voler un portefeuille et un passeport.

Le 30 mars, les dirigeants de Warner Bros et de DC tiennent une réunion d'urgence au cours de laquelle ils décident d'interrompre tout projet futur impliquant l'acteur. Ils décident également qu'Ezra Miller ne fera aucune apparition publique pour la promotion des films DC à venir - il avait été prévu en amont qu'il ne participerait pas à la promotion des Secrets de Dumbledore, son rôle étant secondaire.

• Des critiques encourageantes

Malgré toutes ces avanies, le résultat semble plaire à la presse. Alors que Les Crimes de Grindelwald totalisait un score de 36% sur le site RottenTomatoes, qui compile les critiques américaines, Les Secrets de Dumbledore affiche le chiffre de 61%. Reste à savoir si le public sera au rendez-vous.

Article original publié sur BFMTV.com