Publicité

Cet animal passe de séances de sexe intenses à des séances de cannibalisme

Mieux vaut ne pas appartenir à l'espèce des Antechinus. Chaque année, les marsupiaux carnivores australiens s'adonnent à de longues et violentes séances de sexe qui se terminent souvent par un festin cannibale.

“Pendant la saison de reproduction, les mâles et les femelles s'accouplent [côte à côte] lors de combats frénétiques pouvant durer jusqu'à 14 heures”, explique le professeur agrégé Andrew Baker de l'École QUT de biologie et des sciences de l'environnement dans un communiqué.

Ces rapports sexuels sont tellement épuisants que les mâles en décèdent. “Une certaine mort induite par le stress s'ensuit pour tous les mâles, car l'augmentation de la testostérone provoque une inondation incontrôlée de cortisol dans le corps, atteignant des niveaux pathologiques”, poursuit l’expert.

Les corps ne gisent pas longtemps sur le sol. Après la grande séance de sexe annuelle, les autres membres de la colonie organisent un banquet géant… Pas comme les autres. “Les mâles tombent morts, ce qui offre une opportunité de gain d'énergie bon marché via le cannibalisme pour les mâles encore vivants et les femelles enceintes ou allaitantes.” Miam !

Ce comportement est également présent chez d’autres marsupiaux comme les diables de Tasmanie. Il est rarement observable dans la nature. Des photos prises l’été dernier ont pu capturer ce phénomène sanglant, et ont même fait l’objet d’une publication scientifique récente dans la revue Australian Mammalogy. Sur les images capturées dans le parc national australien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’ADN des ours polaires utilisé pour mieux les connaître
Si le chien remue la queue, c'est peut-être à cause des humains
Combien de temps faut-il pour que deux chats s'acceptent ?
La pêche de requin a augmenté, malgré qu'une espèce sur 3 soit menacée
Que faire lorsqu’on se retrouve face à un gorille ?