Publicité

Angleterre: un homme jugé pour avoir volé des toilettes en or 18 carats dans un célèbre château

Un butin pour le moins surprenant. En septembre 2019, James Sheen, un Britannique de 39 ans, avait volé les toilettes en or 18 carats du palais de Blenheim, situé à Woodstock, dans l'Oxfordshire en Angleterre, rapporte la BBC.

Auditionné en visioconférence ce mardi 2 avril par la Crown Court d'Oxford depuis la prison de Wellingborough, où il purge une peine de 17 ans de prison pour une série de vols, James Sheen a plaidé coupable de cambriolage, de transfert de biens criminels et d'association de malfaiteurs.

Une exposition d'art

Les toilettes en or étaient exposées au palais de Blenheim, lieu de naissance de Winston Churchill, dans le cadre de la première exposition personnelle de l'artiste italien Maurizio Cattelan. Au lendemain du vol à main armée en 2019, l'artiste avait déclaré qu'il avait d'abord cru à une farce, avant de comparer la situation à un film: "J'ai toujours aimé les films de braquage et finalement j'en fais partie (...) à la place des joyaux de la couronne, les voleurs s'en allaient avec des p***** de toilettes".

Selon la chaîne de télévision londonienne Sky News, les toilettes d'une valeur de 4,8 millions de livres (soit environ 5,6 millions d'euros) avaient été exposées au musée Guggenheim de New York en 2016, puis offertes par le musée à l'ex-président américain Donald Trump lors de son emménagement à la Maison Blanche en 2017.

En plus de James Sheen, trois autres hommes sont impliqués dans le vol de ces toilettes. Michael Jones, 38 ans, est accusé de cambriolage, Frederick Sines, 35 ans, et Bora Guccuk, 40 ans, sont quant à eux accusés de complot en vue de transférer des biens criminels.

Si cet évènement a fait grand bruit en Angleterre, c'est parce que Jame Sheen, n'en est pas à son coup d'essai. Le Britannique est déjà connu pour avoir volé des tracteurs et des trophées d'une valeur de 400.000 livres au Musée National de courses de chevaux à Newmarket. Les quatre hommes devraient être jugés le 24 février 2025.

Article original publié sur BFMTV.com