Publicité

Angleterre : une femme condamnée pour avoir fait peur à une cycliste qui est tombée et a été écrasée

Image d'illustration - un policier anglais - OLIVIER DOULIERY / POOL / AFP
Image d'illustration - un policier anglais - OLIVIER DOULIERY / POOL / AFP

Le juge a considéré que les invectives de la piétonne avaient entraîné la chute de la cycliste, qui a été percutée mortellement par une voiture quelques secondes après.

"Descendez du p***** de trottoir". Auriol Grey, 49 ans, a été reconnue coupable d'homicide involontaire après la mort de Celia Ward, 77 ans, pour avoir entraîné sa chute à vélo après l'avoir invectivée. La cycliste septuagénaire est en effet tombée sur la route après l'altercation et a été mortellement percutée quelques secondes plus tard par un véhicule.

Auriol Grey a été condamnée jeudi à trois ans de prison en Angleterre, rapporte un communiqué de la police.

L'échange entre les deux femmes a été filmé par une caméra de surveillance, le 20 octobre 2020 dans la ville d'Huntingdon. On peut y voir Auriol Grey avancer à pied sur un trottoir et l'entendre crier "descendez du p****** de trottoir" à quelqu'un arrivant en face, en lui faisant des gestes.

Les deux femmes se croisent et, déséquilibrée, Celia Ward tombe avec son vélo sur la route où l'accident dramatique se produira.

Le trottoir suffisamment grand pour deux selon le juge

Le procureur a jugé que les paroles à l'encontre de la victime et le fait que l'accusée "avait fait un geste hostile et agressif envers" elle, avaient entraîné la chute du vélo, et la mort qui a suivi. Il a également été affrmé que la conductrice du véhicule qui a percuté Celia Ward n'a eu "aucune chance de s'arrêter" ou de l'éviter, rapporte la BBC.

Auriol Grey, qui souffre de paralysie cérébrale, a déclaré aux policiers qu'elle était partiellement voyante et que le vélo avançait "rapidement" au milieu du trottoir, ce qui lui a fait peur. C'est pourquoi elle "avait peut-être involontairement tendu" la main pour se protéger d'un potentiel choc.

L'avocate d'Auriol Grey a également expliqué que sa cliente avait un comportement décrit comme "enfantin" par certains témoins et qu'elle vivait dans un logement spécial adapté.

"Il n'y avait aucune intention de nuire", a-t-elle assuré.

"Un rappel brutal à tous les usagers de la route"

Le juge a repoussé ces arguments, expliquant que le trottoir fait 2,4 mètres de large, et estimant que la piétonne et la cycliste auraient pu s'y trouver ensemble. Il a également jugé que l'accusée ne présentait pas de trouble mental ou de difficultés d'apprentissage, rapporte The Independent.

Il a également été souligné qu'Auriol Grey n'avait pas attendu l'arrivée des secours après le drame et était allée faire ses courses.

Mark Dollard, de la police locale a, lui, déclaré que la réponse de l'accusée à la présence de Celia Ward sur le trottoir "était totalement disproportionnée". Il espère que la sentence prononcée sera "un rappel brutal à tous les usagers de la route de faire attention et d'être prévenants les uns envers les autres." Auriol Grey a décidé de faire appel de ce jugement.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Il retrouve le voleur de son vélo sur Leboncoin et lui tend un piège