Publicité

Angleterre-Belgique: pourquoi les Anglais vont jouer en deuxième mi-temps avec des maillots sans nom

Ce sera l'une des images marquantes de la rencontre amicale opposant l'Angleterre et la Belgique à Wembley ce mardi (20h45). Au retour des vestiaires, les hommes de Gareth Southgate vont revêtir une tunique des Three Lions sans nom.

La raison est simple, la Fédération anglaise de football (FA) décide de s'engager dans une campagne visant à sensibiliser à la démence. Un terme désignant plusieurs pathologies qui affectent la mémoire, la pensée et la capacité à réaliser des tâches quotidiennes. Des maladies dégénératives, encore à l'heure actuelle, incurables.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 55 millions de personnes sont atteintes d'une forme de démence dans le monde. Chaque année, il y a près de 10 millions de nouveaux cas. La maladie d'Alzheimer est la cause principale de ce trouble représentant environ 70% des cas. Le retrait des noms de Jude Bellingham et ses coéquipiers, à la moitié du match, illustre le phénomène de perte de mémoire que subissent les personnes atteintes de ce trouble.

Encourager les fans à soutenir leurs proches tout autant qu'ils soutiennent leur équipe de football. Kate Lee, PDG de Alzheimer Society.

Cette initiative est mise en place en collaboration avec l'association "Alzheimer Sociéty". La même action avait déjà été menée par les Anglais lors d'un match face à la Suisse en mars 2022.

"Nous espérons que ce geste frappant avec les maillots des joueurs incitera une fois de plus les partisans de tout le pays à parler et à réfléchir sur les signes et symptômes de la démence". Souligne Kate Lee, PDG de l'association. "Nous espérons non seulement encourager les fans à faire un don pour notre recherche sur le diagnostic précoce, mais aussi soutenir leurs proches tout autant qu'ils soutiennent leur équipe de football."

La maladie de l'équipe de 1966

Cette cause touche le football anglais depuis plusieurs années. Six joueurs du sacre mondial de 1966 ont été frappés par ce mal. Tous sont morts du déclin de leurs capacités mentales: Ray Wilson (2018), Martin Peters (2019), Peter Bonetti (2020), Nobby Stiles (2020), Jack Charlton (2020) et plus récemment la légende de Manchester United et Ballon d'or (1966), sir Bobby Charlton (2023).

Cette vague s'expliquerait par les chocs et commotions cérébrales à répétition provoqués par le jeu de tête. En 2019, une étude écossaise a démontré que les footballeurs professionnels avaient 3,5 fois plus de risques de développer des maladies neurodégénératives (démence). Cette découverte a été confirmée par plusieurs autres travaux internationaux. D'autres footballeurs célèbres ont développé ce type de pathologie comme Gerd Müller, mythique avant-centre allemand, mort en 2021.

Pour protéger la santé des joueurs, la Premier League a notamment mis en place un protocole en cas de commotions cérébrales. Depuis 2021 en cas de choc crânien, un joueur doit être remplacé pour éviter un deuxième coup dans la rencontre. Un repos de six jours est aussi imposé.

Dans le communiqué de la Fédération, chaque supporter est invité à remplir une liste de contrôle des symptômes pour prévenir la maladie. À l'issue de la rencontre, les maillots seront vendus aux enchères. Toutes les recettes soutiendront la recherche d'Alzheimer Sociéty contre la maladie.

Article original publié sur RMC Sport