Angela Merkel s'oppose à une levée des sanctions contre Moscou

Angela Merkel a estimé vendredi que rien ne justifiait une levée des sanctions économiques imposées par l'Union européenne à la Russie étant donné que Moscou n'a pas rempli tous ses engagements dans le cadre des accords de Minsk sur la crise en Ukraine. /Photo prise le 28 juillet 2016/REUTERS/Hannibal Hanschke
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel a estimé vendredi que rien ne justifiait une levée des sanctions économiques imposées par l'Union européenne à la Russie étant donné que Moscou n'a pas rempli tous ses engagements dans le cadre des accords de Minsk sur la crise en Ukraine. Interrogée par le groupe de presse RND, la chancelière allemande a rappelé que la Russie avait provoqué une crise majeure en annexant la Crimée en mars 2014 et en soutenant les séparatistes de l'Est ukrainien. "L'Europe se devait de réagir à cette violation de principes fondamentaux", a-t-elle poursuivi. Alors que le climat s'est dégradé entre Kiev et Moscou, Merkel ajoute que François Hollande et elle travaillent "de toutes (leurs) forces" pour amener l'Ukraine et la Russie à mettre en oeuvre les accords de Minsk, négociés par le président français et la chancelière allemande. Minsk, ajoute-t-elle, "est et reste la référence pour l'avenir des sanctions". Les Européens sont convenus au début de l'été de reconduire jusqu'à la fin janvier les sanctions frappant les secteurs de l'énergie, de la finance et de la défense. (Caroline Copley, Henri-Pierre André pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles