Un ancien compagnon d'armes repenti du terroriste Carlos inhumé en Normandie

Hans-Joachim Klein et Rudolf Schindler le 16 janvier 2001 à Francfort - KAI PFAFFENBACH / POOL / AFP
Hans-Joachim Klein et Rudolf Schindler le 16 janvier 2001 à Francfort - KAI PFAFFENBACH / POOL / AFP

Militant d'extrême gauche allemand et compagnon d'armes repenti du terroriste Carlos, Hans-Joachim Klein est décédé le 9 novembre à l'âge de 75 ans, selon le faire-part publié par sa famille.

Ses obsèques se sont déroulées lundi après-midi à Sainte-Honorine-La-Guillaume (Orne), où il avait trouvé refuge en 1993, sous une fausse identité, jusqu'à son arrestation cinq ans plus tard par la police anti-terroriste.

Il avait été condamné en Allemagne à neuf ans de prison en 2001 pour sa participation à la prise d'otages de l'OPEP à Vienne en décembre 1975, une attaque orchestrée par le terroriste vénézuélien Illich Ramirez Sanchez, dit Carlos.

Un commando de six personnes armées avait alors tué un garde du corps irakien, un policier autrichien et un employé de l'OPEP avant de prendre 70 personnes en otages.

Une fin de vie en Normandie

Hans-Joachim Klein n'a jamais nié avoir participé à cette opération. Dès 1977, il avait avoué son implication dans les colonnes de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel et avait affirmé renoncer au terrorisme.

Le terroriste repenti avait été libéré par les autorités allemandes dès 2003 et était retourné à Sainte-Honorine-La-Guillaume où il avait vécu depuis lors, selon des témoignages recueillis par la presse locale.

Article original publié sur BFMTV.com