Ancien alcoolique, Anthony Hopkins livre un message d’espoir à ceux qui luttent contre l’addiction

BEVERLY HILLS, CALIFORNIA - MARCH 27: Anthony Hopkins attends the 2022 Vanity Fair Oscar Party hosted by Radhika Jones at Wallis Annenberg Center for the Performing Arts on March 27, 2022 in Beverly Hills, California. (Photo by Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)
Axelle/Bauer-Griffin / FilmMagic BEVERLY HILLS, CALIFORNIA - MARCH 27: Anthony Hopkins attends the 2022 Vanity Fair Oscar Party hosted by Radhika Jones at Wallis Annenberg Center for the Performing Arts on March 27, 2022 in Beverly Hills, California. (Photo by Axelle/Bauer-Griffin/FilmMagic)

ALCOOL - « Il y a 47 ans, j’étais dans une situation désespérée. Je n’avais probablement plus longtemps à vivre. » Lors de ses vœux pour la nouvelle année, l’acteur britannico-américain Anthony Hopkins a évoqué son combat contre l’alcoolisme dans une vidéo postée sur son compte Instagram.

Celui qui a fêté ses 85 ans le 31 décembre avoue n’avoir, pendant longtemps, pas admis qu’il avait un problème avec l’alcool. « J’ai dû reconnaître un jour que quelque chose n’allait vraiment pas chez moi. Je n’avais pas compris qu’il s’agissait d’une sorte d’état – mental, physique, émotionnel – appelé alcoolisme ou dépendance », explique-t-il.

S’exprimant sur sa vie et sa carrière devant des étudiants de l’université de Californie en 2018, l’acteur oscarisé s’était déjà confié sur son combat de longue date contre l’alcool et sur l’impact que cela a eu sur le début de sa carrière cinématographique. « Il était très difficile de travailler avec moi, car j’avais généralement la gueule de bois », avait-il alors déclaré.

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car :

  • Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner.

  • Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos.

Si vous n'êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à aide@huffingtonpost.fr.

« Soyez gentils avec vous-même »

Dans son message qu’il souhaite « utile » pour celles et ceux qui souffrent d’alcoolisme, Anthony Hopkins insiste sur le fait de demander de l’aide. « N’écoutez pas les donneurs de leçons, ne les laissez pas vous tirer vers le bas. Ne vous laissez pas abattre. […] Parlez à quelqu’un que vous respectez, que ce soit un conseiller ou à un groupe de parole, a-t-il poursuivi. Cela ne coûte rien, mais cela vous donnera une toute nouvelle vie. »

L’acteur revendique que l’on peut sortir de cette spirale, pas juste pendant quelque temps, mais définitivement, et que cela passe essentiellement par l’amour de soi. « En cette époque de cancel culture, de haine, de non-compromis et d’enfants victimes de harcèlement, je dis… soyez gentil avec vous-même. Soyez gentils. Restez en dehors des relations toxiques avec les gens. Vivez votre vie. Soyez fier de votre vie », appuie-t-il.

« N’ayez pas honte, conclut-il. Mais surtout, aimez-vous, célébrez-vous, célébrez votre vie comme je le fais ici. Je vous envoie beaucoup d’amour. »

Son message a été salué par des centaines de milliers d’internautes et célébrités, dont Michael Douglas, Hugh Jackman, Alec Baldwin ou encore Naomi Campbell. « Merci Monsieur… Vous êtes une lumière, vous m’inspirez dans mon voyage vers la guérison », a écrit la top model en commentaire. Comme elle et Anthony Hopkins, de nombreux personnages publics ont utilisé leur plateforme pour se confier sur leurs addictions et sensibiliser à la protection de sa santé mentale.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi