Publicité

"Anatomie d'une chute" est le film français le plus nommé aux Oscars depuis "Amour" et "The Artist"

Un triomphe pour Anatomie d'une chute. Le film de Justine Triet, qui a déjà reçu la Palme d'or en mai 2023, vient d'être nommé à cinq reprises aux Oscars - et dans les catégories les plus prestigieuses: meilleur film, meilleure réalisatrice (pour Justine Triet), meilleure actrice (pour Sandra Hüller), meilleur scénario (pour Justine Triet et Arthur Harari) et meilleur montage (pour Laurent Sénéchal).

C'est la première fois en douze ans - depuis Amour de Michael Haneke en 2013 - qu'un film français décroche autant de nominations aux Oscars. Le drame avec Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva avait alors été sélectionné dans les catégories suivantes: meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice (Emmanuelle Riva), meilleur film étranger et meilleur scénario original. Il avait obtenu l'Oscar du meilleur film étranger.

Anatomie d'une chute, qui raconte le procès d'une écrivaine accusée du meurtre de son mari, ne peut pas concourir à l'Oscar du meilleur film international. La commission du CNC lui a préféré en septembre dernier La Passion de Dodin Bouffant, une romance historique entre deux gastronomes. Mais ce film de Trần Anh Hùng, aussi récompensé à Cannes, ne figure pas parmi les cinq finalistes.

"C'est absolument évident qu'on n'a pas envoyé le bon film aux Oscars", avait confié à l'AFP Charles Gillibert, un des membres de la commission responsable de cette décision, avant l'annonce des nominations.

"The Artist" recordman de nominations

The Artist de Michel Hazanavicius reste le recordman français aux Oscars. Le 26 février 2012, cet hommage au cinéma muet était devenu le film français le plus sélectionné aux Oscars avec dix nominations. Il en avait reçu cinq: meilleur film, meilleure réalisation, meilleur acteur (pour Jean Dujardin), meilleure musique et meilleurs costumes.

Parmi les films français les plus nommés aux Oscars figurent notamment Z (5 nominations en 1970), Un homme et une femme (4 nominations en 1967), Tess (6 nominations en 1980), Cyrano de Bergerac (5 nominations en 1991), Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (5 nominations en 2001), Le Pianiste (7 nominations en 2003) et La Môme (3 nominations en 2008). En tout, la France a remporté près d'une cinquantaine de statuettes aux Oscars en 96 éditions.

Article original publié sur BFMTV.com