Publicité

Un an après les séismes en Turquie, les promesses du président Erdogan se heurtent aux faits

Un an après les séismes en Turquie, les promesses du président Erdogan se heurtent aux faits

C'est un traumatisme encore vivace pour des millions de Turcs. Un an après le séisme qui a ravagé le sud-est du pays et fait plus de 53 000 morts, de nombreux sinistrés sont toujours sous le choc de ce tremblement de terre de magnitude 7,8.

A Kahramamara, ville dévastée où ont eu lieu les commémorations, le Président Recep Tayyip Erdoğan a salué les efforts de reconstructions après ce qu'il a qualifié de "catastrophe du siècle" : "en plus de nous souvenir de nos pertes lors du tremblement de terre, nous nous souviendrons du 6 février comme d'une date où nous avons prouvé notre solidarité nationale face aux catastrophes et l'avons renforcée de jour en jour."

Au milieu du deuil, la colère face à la lenteur de la réaction des autorités est très vivace. Jusqu'ici, seule la moitié des 650 000 nouveaux logements a été construite.

Quelque 6 000 personnes ont également été tuées en Syrie voisine. Les ONG affirment que la situation y catastrophique les survivants, et que les travaux de reconstruction progressent très lentement.