Publicité

Ameublement : nouvelle vague de licenciements en vue chez Conforama ?

78 salariés de l'enseigne d’ameublement Conforama sont sur la sellette. Le groupe de distribution envisage la fermeture de sa plateforme logistique de Saint-Georges-d'Espéranche (Isère) dans le cadre d'un plan de réorganisation, a-t-elle indiqué à l’AFP ce mercredi 17 janvier.

Une annonce qui fait grincer des dents en interne. Il y a quelques années, Conforama avait déjà taillé dans ses effectifs. En 2019, au bord de la faillite, l’enseigne, détenue par le groupe sud-africain Steinhoff, avait mis en œuvre un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) qui avait conduit à la fermeture de 42 magasins (32 Conforama et 10 Maison Dépôt) et à la suppression de 1 900 postes, sur les 9 000 que le groupe totalisait en France. Quelques mois plus tard, en juillet 2020, Conforama avait été racheté par Mobilux, une holding française, également propriétaire de l’enseigne d’ameublement But.

La fédération CGT Commerce et Services a annoncé vendredi 12 janvier dans un communiqué un projet de fusion entre deux plateformes But et Conforama situées près de Lyon «sacrifiant 112 salariés et supprimant cruellement 78 postes». La direction de Conforama a confirmé envisager la fermeture du site isérois dans le cadre d'une «réorganisation des flux logistiques et d'une mutualisation de deux plateformes But et Conforama, distantes de 25 kilomètres», évoquant également «une baisse des volumes et une surcapacité dans les sites de stockage des deux enseignes». Contacté par Capital, Conforama a indiqué que les ventes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pimkie : quelle sera la liste des magasins contraints de fermer ?
Ces produits délaissés par les Français à cause de l'inflation
Prix alimentaires : bonne nouvelle en vue pour vos courses au supermarché
Dans cette ville d'Eure-et-Loir, la facture énergétique a été multipliée par deux en 2023
Ventes de Champagne : les producteurs de champagne ont écoulé moins de bouteilles en 2023