Publicité

Amélie Oudéa-Castéra : la ministre a touché 53 000 euros pour 8 réunions, en parallèle de son salaire mirobolant à la FFT

La ministre, déjà épinglée pour son ex-salaire de 500 000 euros bruts annuels en 2021, arrondissait ses fins de mois à Lyon.

Amélie Oudéa-Castéra est épinglée pour ses 8 réunions lyonnaises rémunérées à hauteur de 53 000 euros. (JULIEN DE ROSA / AFP)
Amélie Oudéa-Castéra est épinglée pour ses 8 réunions lyonnaises rémunérées à hauteur de 53 000 euros. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Avec AOC, la polémique ne prend pas de vacances. Après "l'affaire Stanislas", qui ébranlait son rapport à l'école publique, une nouvelle tempête s'abat sur Amélie Oudéa-Castéra, cette fois-ci liée au monde du sport. Nommée ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques il y a seulement 12 jours, la membre du gouvernement Attal est épinglée par un rapport parlementaire qui sera dévoilé ce mardi.

En partie révélée hier par Le Monde, cette enquête concerne les défaillances au sein des fédérations sportives. Et le bilan d'Amélie Oudéa Castéra en tant qu'ex-dirigeante de la Fédération Française de Tennis est vivement critiqué.

En 2021, la ministre a touché 500 000 euros bruts...

Elle-même ancienne joueuse de tennis professionnelle de ses 13 à ses 17 ans, Amélie Oudéa-Castéra a dirigé la FFT de 2020 à 2021. L'actuelle ministre aurait touché un salaire brut annuel de 500 000 euros en 2021 - soit 86 000 euros de plus que son prédécesseur, Jean-François Vilotte, dont le salaire avait déjà été jugé "considérable voire anormal" par l’Inspection générale.

"Si je rapporte ma rémunération actuelle à au volume d'heures que chaque semaine je m'enfourne, en bossant jours, nuits, week-ends, je ne suis pas bien payée. Ce n'est pas grave, j'ai une mission fondamentale dans un moment important pour le pays. Et je suis passionnée par ce que je fais" avait justifié Amélie Oudéa-Castéra devant la commission d’enquête. Elle a précisé avoir divisé son ancien salaire à la direction de Carrefour - 1,4 million d'euros par an - par trois. L'élue a aussi tenu à nuancer :

"Je comprends très bien que 500.000 euros puissent paraître élevés au regard des standards de vie des Français et des standards de rémunération dans le sport".

... et les a cumulés avec 53 000 euros pour 8 réunions à Lyon

Mais cette même année 2021, la Ministre des Sports a touché en parallèle un autre salaire, informe La Tribune de Lyon. En effet, depuis 2014, l'élue était aussi administratrice du groupe lyonnais Plastic Omnium, spécialisé dans les équipements de carrosserie automobile.

Amélie Oudéa-Castéra aurait ainsi reçu 53 000 euros pour l’année 2021, pour huit réunions effectuées tantôt au conseil d’administration, tantôt au comité des comptes de Plastic Omnium. L'année suivante, en 2022, elle a reçu 20 000 euros pour trois réunions, avant d'intégrer finalement le gouvernement Macron.

Dans des documents internes, le groupe Plastic Omnium a défendu l'assiduité de la ministre mais aussi son "expérience managériale" et ses "compétences dans le domaine de la finance, du digital et des techniques de l’innovation".

VIDÉO - De quoi est accusée l'école Stanislas, où sont scolarisés les enfants d'Amélie Oudéa-Castéra?