Un ambassadeur français accusé de viols, l’enquête classée sans suite

·1 min de lecture
Le parquet de Paris a estimé que l'infraction n'était pas suffisamment actualisée.

Le diplomate, âgé de 44 ans, était accusé de viol par deux femmes. Le parquet de Paris a estimé que l’infraction était « insuffisamment caractérisée ».

Le parquet de Paris a classé sans suite, fin janvier, une enquête visant un ambassadeur français accusé de « viol » par deux femmes, au motif que l'infraction était « insuffisamment caractérisée », a appris l'Agence France-Presse, mercredi, de source proche du dossier. Sollicité, le parquet de Paris a confirmé ce classement sans suite.

Une femme avait porté plainte fin septembre à Paris contre cet ambassadeur, en lui reprochant de n'avoir pas mis de préservatif comme elle le lui avait demandé lors d'un rapport sexuel par ailleurs consenti. La plaignante, âgée de 30 ans, a expliqué aux policiers avoir passé la soirée du 23 septembre au domicile du diplomate âgé de 44 ans, avec qui elle avait pris contact via un site de rencontres.

« Ils s'étaient déjà vus à plusieurs reprises, sans relation sexuelle. Ce soir-là, ils ont eu un rapport consenti », avait expliqué à l'Agence France-Presse une source proche du dossier. « Elle lui a demandé de mettre un préservatif, mais s'est aperçue pendant l'acte que l'homme n'en avait pas », a ajouté la source. La jeune femme a déposé une plainte trois jours après les faits. Selon une source proche du dossier, l'ambassadeur avait été entendu par le 2e district de police judiciaire parisien, chargé de l'enquête, et une confrontation avait été organisée avec la plaignante.

Flou juridique autour du « stealthing »

Ces faits s'apparentent à ce qui est désigné en anglais sous le terme de « stealthing » (en français, « discrètement [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles