Publicité

Amazonie: Macron et Lula veulent lever un milliard d'euros dans un programme d'investissements verts

Les présidents français Emmanuel Macron et brésilien Luiz Inacio Lula da Silva ont lancé ce mardi 26 mars un programme visant à lever jusqu'à un milliard d'euros d'investissements verts dans l'Amazonie brésilienne et guyanaise, a annoncé la présidence française.

Cette annonce, intervenue au début d'une visite d'État d'Emmanuel Macron au Brésil, s'inscrit dans une feuille de route internationale que les deux chefs d'État entendent promouvoir dans la perspective de la COP30 qui se tiendra à Belem (nord du Brésil) en 2025.

Un milliard en quatre ans

Les deux pays ambitionnent de lever un "milliard d'euros d'investissement publics et privés sur les quatre prochaines années" pour l'Amazonie brésilienne et celle en Guyane française, en lien avec l'Agence française de développement (AFD), selon la feuille de route.

Les deux dirigeants vont aussi "défendre ensemble, dans le cadre de la présidence brésilienne du G20 en 2024, un grand plan d'investissement mondial, public et privé, dans la bioéconomie", modèle qui vise à allier développement économique et protection de l'environnement.

Ce plan doit conjuguer la "conservation et la gestion durable des forêts" avec la "valorisation économique" des territoires, en plaçant les "peuples autochtones et les communautés locales au coeur des prises de décision", souligne le document.

"Nous soutiendrons les peuples autochtones et les communautés locales en Amazonie, qui jouent un rôle essentiel dans la protection de la biodiversité via leurs connaissances traditionnelles et pratiques de gestion de la forêt", souligne la feuille de route.

"Marché carbone"

Emmanuel Macron et Lula veulent encourager le développement d'un "marché carbone capable de rémunérer les pays forestiers qui investissent dans la restauration des puits naturels".

Symbole de cette ambition commune, Emmanuel Macron a entamé à Belém sa visite au Brésil avant d'autres étapes mercredi et jeudi sur la base navale d'Itaguai, près de Rio de Janeiro, à Sao Paulo et Brasilia.

Près de Belém, les deux dirigeants ont eu un premier entretien sur le bateau qui les a conduits sur l'île de Combu, où ils ont visité une micro-entreprise de production de cacao.

Article original publié sur BFMTV.com