Publicité

Amazon est allé trop loin dans la surveillance des salariés

Une surveillance informatique excessive. Voilà la lecture que fait la Cnil de certaines pratiques d’Amazon Logistique France à l’égard de ses employés. L’autorité sanctionne l’entreprise américaine avec une amende de 32 millions d’euros pour plusieurs infractions au RGPD.

32 millions d’euros. Tel est le montant de l’amende prononcée à l’encontre d’Amazon France mardi 23 janvier 2024 par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). En cause, les dispositifs mis en place par l’entreprise américaine pour surveiller ses salariés. Des dispositifs qui se sont avérés excessifs après enquête.

C’est plus précisément la branche Amazon France Logistique — en charge des plus grands entrepôts de la société — qui a été sanctionnée par l’autorité administrative. Cinq manquements au total ont été relevés durant ses investigations, déclenchées par des articles de presse et complétées par des plaintes d’employés.

cnil amazon logistique france
cnil amazon logistique france

La synthèse de la sanction prise par la Cnil. // Source : Cnil

Plusieurs dispositions du RGPD (Règlement général sur la protection des données) sont en cause, avec en particulier des infractions concernant le suivi de l’activité des salariés à l’aide des scanners et l’usage de caméras de vidéosurveillance. Dans ces deux cas, Amazon n’a pas respecté toutes ses obligations, voire a enfreint la loi.

Les raisons de la sanction pécuniaire prise à l’encontre d’Amazon sont détaillées dans la décision publiée au Journal officiel ainsi que dans le communiqué de presse.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Un entrepot d'Amazon. // Source : Amazon