Publicité

Un Américain inculpé de tentative d'homicide pour avoir tenté de couper les moteurs d'un avion en plein vol

Un pilote d'Alaska Airlines qui n'était pas en service mais était assis sur un strapontin dans le cockpit sur un vol commercial a été inculpé de tentative d'homicide après avoir tenté de couper les moteurs de l'avion en plein vol.

L'Embraer E-175 d'Horizon Air était en route depuis Everett, dans l'État de Washington, vers San Francisco quand l'incident s'est produit dimanche, a indiqué la maison-mère, Alaska Airlines, dans un communiqué.

L'appareil, qui transportait 80 passagers, a été dérouté vers Portland dans l'Oregon, où il a atterri en toute sécurité.

83 chefs d'accusation

D'après Alaska Airlines, les pilotes d'Horizon Air ont signalé "une menace crédible à la sécurité en lien avec un pilote n'étant pas en service d'Alaska Airlines qui voyageait assis sur le strapontin du cockpit".

"L'occupant du strapontin a tenté en vain de perturber le fonctionnement des moteurs", a précisé la compagnie.

"Le commandant de bord et le copilote d'Horizon ont réagi rapidement, la puissance du moteur n'a pas été perdue et l'équipage a sécurisé l'avion sans incident".

Alaska Airlines n'a pas identifié l'individu mais un homme nommé Joseph Emerson, âgé de 44 ans, a été inculpé lundi par les services du shérif du comté de Multnomah, à Portland, de 83 chefs d'accusation pour tentative d'homicide, mise en danger d'autrui et mise en danger d'un avion.

Des échanges audios

Live ATC, un site internet qui archive les conversations entre les pilotes et les contrôleurs aériens, a publié un enregistrement audio du pilote d'Horizon Air relatant les faits.

"On a sorti du cockpit le type qui a essayé de couper les moteurs", a-t-il dit. "Et il semble qu'il ne soit pas en train de causer de problèmes à l'arrière maintenant".

"Je crois qu'il est maîtrisé. À part ça, oui, il faut que la police soit là dès qu'on aura atterri", a-t-il ajouté, décrivant l'incident comme étant une menace de "niveau 4", qui implique de tenter de compromettre la sécurité en vol.

Une enquête est en cours sur les faits. Plusieurs compagnies aériennes autorisent des pilotes n'étant pas en service à voyager assis sur le strapontin du cockpit, siège situé juste derrière les pilotes.

Article original publié sur BFMTV.com