Publicité

Amélie Mauresmo remporte une victoire face à sa femme avec qui elle est en pleine procédure de divorce

Amélie Mauresmo avait demandé le divorce l'année dernière de son épouse Marie-Bénédicte Hurel. Elle avait dans la foulée déposé plainte pour harcèlement vis-à-vis de son ancienne compagne. Le jugement a été rendu ce 13 février 2024.

C'est une victoire pour Amélie Mauresmo. Le tribunal de Bayonne vient de condamner l'ex-épouse de la championne de tennis, Marie-Bénédicte Hurel, 60 ans, à quatre mois de prison avec sursis, suite à une plainte pour harcèlement déposée en juin par la sportive selon les informations de Sud-Ouest.

"Son ancienne épouse a également interdiction de rentrer en contact pendant deux ans avec Amélie Mauresmo, tout comme de se rapprocher de son domicile tout comme celui de sa nouvelle compagne. Marie Bénédicte Hurel a, par contre, été relaxée des accusations de harcèlement contre cette deuxième femme", a-t-il été annoncé aujourd'hui.

Au moment de sa plainte, la maman d' Aaron (né le 16 août 2015) et d'Ayla (née le 20 avril 2017), avait confié "vivre un enfer" depuis sa demande de divorce déposée en 2023. Son ex-épouse lui aurait fait endurer un calvaire et serait l'auteure d'un harcèlement quotidien, y compris par SMS. "Humiliations, chantage, insultes" rythmaient ainsi les journées de l'ancienne joueuse de tennis. Une incapacité totale de travail (ITT) de dix jours lui avait d'ailleurs été prescrite.

Des "discussions vives"

De son côté, Marie-Bénédicte Hurel a contesté les faits. Ses deux avocats Thierry Sagardoytho et Marie-Thérèse Hounieu déclarent : "La prévenue a notablement été relaxée des faits de harcèlement moral au préjudice de la nouvelle compagne de celle dont elle est encore...

Lire la suite


À lire aussi

Le prince Albert surexcité, la princesse Anne glaciale face à Denis Brogniart qui embrasse à pleine bouche sa femme
Hugues Aufray inconsolable face à la mort de sa petite fille : elle a succombé à 40 ans à une triste maladie
Patrick Bruel toujours très lié à son ex-femme : "Amanda Sthers a réussi à..."