Publicité

Amélie Mauresmo : humiliations, ITT de 10 jours, nouvelle petite amie… Ce que l’on sait de sa plainte contre sa femme

Ancienne championne de tennis, Amélie Mauresmo a partagé la vie de Marie-Bénédicte Hurel durant plusieurs années. Alors que les deux femmes se sont mariées en 2021, ces dernières sont actuellement en pleine procédure de divorce. Une séparation qui ne se passe pas de la meilleure des manières. En effet, Amélie Mauresmo a porté plainte contre Marie-Bénédicte Hurel pour harcèlement. Un procès a d'ailleurs eu lieu à huit clos le mardi 23 janvier 2024 du côté de Bayonne. "Ce sont des faits qui relèvent de l’intimité d’une personnalité médiatique. Qui n’ont pas à être étalés sur la place publique", a indiqué le procureur de la République au Parisien. D'après les informations dévoilées par Sud Ouest, Amélie Mauresmo aurait souhaité rompre avec son épouse en février 2023. À partir là, l'ancienne joueuse de tennis affirme avoir vécu un enfer. Elle a indiqué avoir été quotidiennement victime d'humiliations, de chantage, et d'insultes de la part de Marie-Bénédicte Hurel. Amélie Mauresmo serait même allée jusqu'à se réfugier chez sa nouvelle compagne à plusieurs reprises. Celle qui occupe actuellement le poste de directrice de Roland-Garros s'est vue prescrire une incapacité totale de travail (ITT) de dix jours. De son côté, Marie-Bénédicte Hurel a été auditionnée sous le régime de la garde à vue trois mois après la plainte de son épouse.

Divorce, harcèlement et «enfer» : ce que l’on sait du procès entre Amélie (...)

Lire la suite sur Closer

Elle utilise de l'urine de chien pour une raison lunaire, cela se retourne contre elle
Astrologie 2024 : ce qui attend le signe du Scorpion en février sur le plan financier
"DSK m’a fait peur" : Faustine Bollaert révèle "le comportement de prédateur" qu’a eu le politique avec elle
Albert II méprisé par son père : le prince Rainier III voulait que Caroline lui succède !
Astrologie 2024 : ce qui attend le signe de la Balance en février sur le plan financier