Le sucre favorise-t-il la maladie d’Alzheimer ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Close-up of senior female cutting the cake in slices for serving. Cropped shot of mature woman serving cake, with focus on hands.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au début de la maladie d’Alzheimer, les cellules immunitaires du cerveau se nourriraient de glucose, selon une nouvelle étude.

Le sucre, un carburant de la maladie d’Alzheimer ? Une nouvelle étude publiée dans la revue Science Translational Medicine abonde en ce sens. "Là où le glucose s'accumule dans le cerveau, la demande d'énergie et l'activité cérébrale sont particulièrement élevées", explique le Dr Matthias Brendel, directeur du département de médecine nucléaire de la Ludwig-Maximilians-Universität München (LMU, Munich).

Au début d'une maladie neurodégénérative, les cellules immunitaires du cerveau appelées la "microglie" absorbent le glucose pour augmenter leur réponse contre les protéines toxiques dans une bien plus grande mesure qu'on ne le supposait jusqu'à présent, estiment les chercheurs.

VIDÉO - Maladie d'Alzheimer : 35 millions de personnes touchées dans le monde

Un biomarqueur intéressant

Ces travaux menés au German Center for Neurodegenerative Diseases (DZNE) vont aider à mieux interpréter les scintigraphies cérébrales décrivant la distribution du glucose dans le cerveau et apportent aussi une meilleure compréhension des mécanismes de la maladie. La distribution du glucose pourrait être un excellent biomarqueur aux interventions thérapeutiques chez les personnes atteintes de démence.

Une précédente étude publiée en juin 2020 avait montré une association entre la consommation des sucres au goûter et le risque de développer la maladie d’Alzheimer chez les personnes possédant des prédispositions génétiques. De quoi inciter à réduire sa consommation de sucres au quotidien, notamment chez les personnes à risques.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles