Alzheimer : faites des jeux pour retarder la maladie de 5 ans

·2 min de lecture
Les jeux de cartes ont un effet protecteur sur le cerveau

Jeux de société, mots fléchés, lecture… Garder un esprit actif à un âge avancé pourrait retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer de 5 ans, suggère une nouvelle étude.

Remuer ses méninges, c’est bon pour la santé et notamment celle du cerveau. Preuve en est avec une nouvelle étude publiée dans la revue Neurology. Les activités comme jouer aux cartes ou faire des puzzles permettraient de retarder l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Et la bonne nouvelle est qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre : "nos résultats suggèrent qu'il peut être bénéfique de commencer à faire ces activités, même à 80 ans", affirme le Pr Robert Wilson, l’auteur principal de la recherche.

Vidéo. Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Pour cette étude, les données de près de 2000 personnes âgées d’en moyenne 80 ans et qui ne souffraient pas d’Alzheimer ont été analysées pendant sept ans. Outre des examens annuels, il a été demandé aux participants combien de fois ils avaient lu des livres, écrit des lettres ou fait des jeux au cours de l’année écoulée. Au cours de la période de suivi, 457 participants ont développé la maladie d'Alzheimer. Parmi eux, ceux qui avaient des niveaux d'activité les plus élevés ont développé la maladie à l'âge de 94 ans. Les personnes avec le niveau d'activité cognitive le plus faible ont, de leur côté, développé la maladie à l'âge de 89 ans. Soit une différence de cinq ans. 

Les activités réalisées à un âge avancé comptent

"Il est important de noter qu'après avoir pris en compte le niveau d'activité cognitive en fin de vie, ni l'éducation ni l'activité cognitive en début de vie n'étaient associées à l'âge auquel une personne développait la maladie d’Alzheimer", souligne Robert Wilson. Les résultats suggèrent donc que ce sont les activités réalisées à un âge avancé qui peuvent retarder l’apparition de la démence.

Avec plus de 900 000 personnes touchées en France, et sans traitement pleinement efficace à la clé, la prévention de la maladie est au cœur de la stratégie contre la maladie d’Alzheimer. Sudoku, bridge, lecture, yoga, apprentissage du bricolage ou d’une langue étrangère, l’éventail d’activités est large… et il n’y a pas d’âge pour s’y mettre !

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles