Publicité

Alzheimer : un test pour détecter la maladie avant les premiers symptômes disponible début 2024 ?

Un simple test sanguin permettrait de détecter la maladie d’Alzheimer des années avant l’apparition des symptômes. Il pourrait bientôt faire son apparition sur le marché.

Close up of young nurse holding old man's hands and encourage him,Medical concepts and good health.

Avancée de taille dans la recherche sur la maladie d’Alzheimer. Selon une nouvelle recherche, menée par une société de biotechnologie de l’Utah et relayée par le New York Post, une simple prise de sang pourrait détecter la maladie des années avant l’apparition des symptômes. Concrètement, leur test aurait atteint une précision de 100% dans l’identification des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et des personnes atteintes de troubles cognitifs légers qui ont développé la maladie d’Alzheimer dans les cinq ans.

À LIRE AUSSI >> Alzheimer : une personne sur cinq possède un gène qui les protège de la maladie

Comme l’a rappelé Chad Pollard, l’auteur de l’étude, toutes les cellules, dans une certaine mesure, libèrent des fragments d'ADN appelés ADN acellulaire (cfDNA) dans leur environnement. "Dans des conditions normales et saines, le cfDNA des neurones est indétectable dans la circulation sanguine, mais pendant la neurodégénérescence, la quantité de cfDNA libérée par ces cellules augmente considérablement et peut être détectée dans le sang." Selon les derniers éléments divulgués par Resonant, la société de biotechnologie à l’origine de cette recherche, le premier test Alzheimer sera lancé au premier trimestre 2024.

Au-delà de la maladie d’Alzheimer, les chercheurs travaillent également activement à appliquer cette technologie à d’autres maladies neurodégénératives, notamment la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (SLA, également appelée maladie de Lou Gehrig).

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Une étude à plus grande échelle souhaitée

À noter que cette recherche présente ses propres limites. Toutefois, "bien que la taille de l'échantillon pour l'étude soit relativement faible, avec seulement 50 participants, cette méthode de mesure de la méthylation de l'ADN présente un potentiel intéressant", a déclaré de son côté Joseph Antoun, expert en longévité, tout en confiant vouloir étudier ces résultats à plus grande échelle.

Pour rappel, Alzheimer est un type de démence qui provoque des troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement. Les symptômes apparaissent généralement lentement et s’aggravent au fil du temps. Cette maladie touche 900 000 personnes en France et chaque année, 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués.

À LIRE AUSSI >> C’est l’un des premiers signes de la maladie d'Alzheimer et vous pourriez le repérer à l'heure du dîner

Plusieurs facteurs augmentent le risque de démence comme l’âge (la démence est plus fréquente chez les personnes de 65 ans et plus), l’hypertension artérielle, l’hyperglycémie (diabète), la surcharge pondérale ou l’obésité, le tabagisme, la consommation d’alcool excessive, le manque d’activité physique, l’isolement social et la dépression.

VIDÉO - "Elle oubliait si elle avait mangé..." : Laury Thilleman témoigne, un être très cher touché par la maladie d'Alzheimer