Publicité

Les Alpes vont devoir dire adieu à leurs stations de ski

Une étude de l'université de Grenoble prévoyait que les stations de ski seraient en danger à cause du réchauffement climatique, du fait de la fonte des glaces, et donc de la disparition progressive de la neige. La moitié des stations européennes pourraient se retrouver en difficulté en cas de hausse de 2°C de la température... et quasiment toutes dans un scénario catastrophe où l'augmentation serait de 4°C.

Mais ça ne serait pas la seule conséquence de ce dérèglement climatique. Car, dans le cas d'une hausse des températures de l'ordre de 1°C d'ici 2100, si en dessous de 3000 mètres d'altitude, le volume de neige baisse... le phénomène est totalement inverse au-dessus de 3600 mètres affirme l'université dans le journal Cryosphere.

Pour affirmer cette hypothèse, les universitaires ont recueilli des données sur 23 massifs montagneux alpins. Puis ils se sont basés sur les informations relatives à la température et aux précipitations recueillies de 1951 à nos jours.

Une autre hypothèse testée concerne une hausse des températures de l'ordre de +3 °C toujours à l'horizon 2100. Dans ce cas une augmentation considérable des maxima de chutes de neige serait visible au-delà de 3 300 mètres d'altitude. Mais une diminution en dessous de 2 400 mètres. Un véritable calvaire pour les stations de skis qui seraient alors plus alertées par le risque d'avalanche... et qui connaîtraient un manque de neige en basse montagne.

Ainsi sur 100 ans, la baisse moyenne attendue des chutes de neige extrême (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le charbon, plus nocif que les particules fines !
Changement climatique : les femmes agricultrices seraient plus vulnérables que les hommes
L'un des plus gros icebergs du monde se retrouve aux portes de l'océan Atlantique
Près d'une espèce végétale sur deux est désormais menacée de disparition sur l'île de la Réunion
Comment les humains ont modifié l’écosystème des poissons d’eau douce ?