Publicité

Alpes-Maritimes : par "curiosité", il se retrouve avec des milliers de fichiers innommables sur son ordinateur

La curiosité est un vilain défaut ! Selon les explications de Jean-Philippe C., tout avait commencé par une simple curiosité. En effet, ce Cannois de 55 ans a comparu devant le tribunal judiciaire de Grasse, le vendredi 24 février dernier. Cela pour une affaire de fichiers pédopornographiques en mars 2021. Ce père de famille avait fait l'objet d'un signalement sur la plateforme Pharos par l'intermédiaire de l'association Point de Contact, comme l'explique Var Matin. On parle d'une alerte en direction des services concernés pour le téléchargement de 722 fichiers dont 466 photos contenant des images pédopornographiques.

Ce père de famille qui vit avec sa fille a donc été interpellé à son domicile à 6 heures du matin, le 12 octobre 2021. Son appartement a été perquisitionné et tout son matériel informatique a été saisi. "Je me suis astreinte à visionner une partie de ces images pénibles où l'on montre de très jeunes enfants subir de véritables tortures sexuelles, des viols, jusqu'à des actes de zoophilie!", avait expliqué Laurie Duca, présidente du tribunal. Selon nos confrères du Var Matin, 10 000 fichiers effacés et 1 500 fichiers en reste ont été retrouvés sur l'ordinateur du prévenu. Des fichiers avec des mots clés comme "sexyteen, schoolgirl..." sur les moteurs de recherche.

"C'était une attirance pour l'interdit, par simple curiosité..."

Le contenu des fichiers ne laisse aucunement place aux doutes. "C'était une attirance pour l'interdit, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Enceinte de quatre mois, elle est sauvagement assassinée chez elle
Drôme : un objet disparaît dans une crèche, des dizaines d'enfants sont envoyés à l'hôpital
TÉMOIGNAGE J'ai découvert un secret choquant sur mon père après sa mort
Michel Fourniret et Monique Olivier : "Juste un lapin ?", les confessions choc de leur fils Selim
Syndrome de casse-noisette : qu'est-ce que cette maladie rare et très handicapante ?