Allocation de rentrée scolaire : pourrez-vous recevoir l'aide de la Caf ?

Mathieu BRUCKMULLER

Versée mardi, en métropole, à trois millions de ménages, l'allocation de rentrée scolaire va bénéficier à 5 millions d'enfants. Pour l'obtenir, il faut respecter plusieurs critères. Est-ce votre cas ?

Trois millions de familles vont en bénéficier cette année. Déjà distribuée le 1er août, à Mayotte et à la Réunion, l’Allocation de rentrée scolaire (Ars) sera versée, par votre Caisse d'allocation familiale (Caf) ou la Mutualité sociale agricole, le 20 août en métropole et dans les départements d’Outre-mer. Voici le dispositif.

Quel est le montant de l’Ars ?

L’Ars qui permet de faire face aux dépenses de la rentrée scolaire a été revalorisée d’un petit 0,3%. Son montant passe ainsi à 368,84 euros pour un enfant de 6 à 10 ans, à 389,19 euros pour les 11-14 ans et à 402,67 euros pour les 15-18 ans (âge de l’enfant au 31 décembre 2019). A Mayotte, cette aide est majorée de 2 euros.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Deux conditions sont prévues pour pouvoir prétendre à l’Ars. Tout d’abord, le plafond de ressources du foyer pour 2017, calculé en fonction du nombre d’enfants à charge au 31 juillet 2019, ne doit pas dépasser les montants suivants :

  • 1 enfant à charge : 24 697 euros
  • 2 enfants à charge : 30 396 euros
  • 3 enfants à charge : 36 095 euros
  • 4 enfants à charge : 41 794 euros
  • Chaque enfant à charge supplémentaire : + 5 699 euros

Lorsque les ressources de la famille dépassent légèrement le plafond, celle-ci peut bénéficier quand même d’une allocation de rentrée scolaire à taux réduit, dégressive. C’est ce qu’on appelle l’allocation différentielle. « Mise en place à la rentrée scolaire de 2002, elle permet de verser une partie de l’Ars pour les parents dont les ressources sont inférieures au cumul entre le plafond de l’Ars et au montant de l’Ars pour leur enfant », explique la caisse nationale des allocations familiales. Lire la suite sur cBanque

Voir également
SNCF : ces petites lignes qui vous coûtent moins cher que le TGV
Réforme de l'épargne retraite : les détenteurs de contrats Madelin seront-ils perdants ?
Voyage en avion : 24,8 millions de bagages mal acheminés