Publicité

Alliance européenne de la batterie : de quoi s'agit-il ?

Dans l’univers de la voiture électrique, la Chine possède globalement le monopole dans la fabrication et la fourniture de batteries. Une hégémonie que l’Europe espère bien mettre à mal, et le Vieux Continent compte s’attaquer au cœur même de l’industrie de la batterie en s’attaquant aux relations privilégiées qu’entretient la Chine avec les sociétés minières et d'extraction de matières premières.

L'Europe s'est donné pour objectif de se faire une place au soleil afin de diminuer sa dépendance à l'égard de l’Empire du Milieu et de profiter des opportunités liées à la transition écologique. L'une des initiatives mises en place par l'Union européenne se nomme « Alliance européenne des batteries ». Mais quel est réellement son rôle ?

Batterie électrique : un marché qui pourrait peser jusqu’à 250 milliards d’euros

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l'Alliance européenne des batteries n’est plus toute jeune puisqu’elle est née fin 2017 de la volonté de Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne, qui considérait qu'il était essentiel de lancer des projets européens autour des batteries, notamment concernant la voiture électrique. Actuellement, plus de 120 acteurs sont membres de cette association.
Mais de quels organismes s’agit-il ? Pour la plupart, ce sont des instituts de recherche, des entreprises privées, des organismes publics et des gouvernements qui travaillent de manière coordonnée et coopèrent activement avec les États membres de l'UE et la Banque européenne d'investissement.
L'objectif est d'attirer les...Lire la suite sur Autoplus