Publicité

Un Allemand de 62 ans s'est fait vacciner 217 fois contre le Covid-19 : quelles conséquences sur son système immunitaire ?

Un Allemand de 62 ans s'est fait vacciner 217 fois durant la pandémie de Covid-19, avec huit vaccins différents. Sciences et Avenir s'est entretenu avec son médecin et voici ce que son cas nous apprend sur le système immunitaire.

Il s'est fait vacciner... 217 fois contre le Covid-19. Un Allemand âgé de 62 ans, originaire de la ville d'Erlangen près de Nuremberg, n'a pas suivi les recommandations en vigueur dans son pays durant la pandémie de SARS-CoV-2. Un cas bien à part, étudié par une équipe médicale et décortiqué dans la revue The Lancet Infectious Diseases.

Comprendre comment le système immunitaire peut réagir à autant de doses de vaccin

Quand l'équipe du Dr Kilian Schober, spécialisé en microbiologie à l'Université d'Erlangen, a entendu parler de ce cas particulier via les médias, l'idée lui est venue d'entrer en contact avec lui. Ce cas si spécial représentait une occasion unique de comprendre comment le corps réagit à des doses de vaccin aussi fréquentes. "Le volontaire s'est montré très coopératif et intéressé par des recherches au sujet de son système immunitaire", confie le Dr Schober à Sciences et Avenir.

Parmi les 217 vaccinations qu'il affirme avoir reçues, 134 ont pu être confirmées par des sources officielles. Ce qui reste toujours bien plus que le schéma vaccinal recommandé. Coup de chance : le volontaire s'était soumis à plusieurs tests sanguins ces dernières années et a donné sa permission à l'équipe de recherche pour passer au crible ses analyses. Certains de ses échantillons avaient également été conservés, ce qui a permis de mener de plus amples recherches.

Un système immunitaire ni affaibli, ni renforcé

Le but des vaccins est de permettre à l'organisme de reconnaître l'agression d'un corps étranger. Grâce à une petite partie du pathogène, l'organisme apprend à fabriquer l'anticorps nécessaire et à reconnaître l'infection quand elle arrive. Mais que se passe-t-il quand le corps est sans cesse exposé à un antigène spécifique ? C'est ce qui se passe dans certaines pathologies, comme le VIH ou l'hépatite B. "On sait que les lymphocytes T, les globules blancs, commencent à fatiguer, ce qui entraîne de l'inflammation chez les patients", explique le Dr Schober. Par ailleurs, [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi